vie

 

L’ÉPINE DE LA ROSE

 

La vie n’est pas un jeu, mais source de leçons,

Elle blesse souvent, laissant des ecchymoses,

Sur sensibles esprits, comme épines de rose,

De la reine des fleurs, deviennent aiguillons.

 

Signature elle appose, sans se soucier guère,

Des nobles sentiments qui agitent deux cœurs,

D’une ardente passion, se veut elle vainqueur,

En y semant le trouble et trop lourde atmosphère.

 

Mais il en faut du temps, pour admettre le sens,

Des messages passés, d’une étrange façon,

Comme deux musiciens, placés au diapason,

Des notes de la vie, nous avons pris conscience.

 

L’épine de la rose est dans les habitudes,

Celles du quotidien ont blessé notre amour,

Onze années pour enfin, comprendre que toujours,

Nos cœurs sont en osmose, hors de la servitude.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 23 Novembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

SEULEMENT CINQ MINUTES

(Sonnet pour tous les sinistrés du Sud de la France)

 

Leur vie a basculé, en moins de cinq minutes,

Ils n’ont guère eu le temps de bien réaliser,

Ils déroulent le film de toutes ces années,

Passées à travailler, avant le grand tumulte.

 

Une vie de labeur et voici la nature,

Enragée, déchaînée, jusqu’à ôter des vies,

Elle ne choisit pas ceux laissés en sursis,

Malgré tout « amputés » par terrible blessure.

 

Il leur reste l’espoir, mais tout à reconstruire,

La solidarité s’emploie à les conduire,

En les réconfortant, les prenant par la main,

 

On s’active, on nettoie et abris de fortune,

Par les cœurs sont ouverts, sur l’un des seuls chemins,

Où nature ne peut, se montrer importune.

 

-&-&-&-

                                                              Cathy, le 21 Septembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

  

 

NAISSANCE ET FIN DU BRITANNIC

(Pour la Communauté de Clara : “Il y a cent ans” 1914-2014)

 

Pourquoi concurrencer, vouloir tenter toujours,

De se montrer ainsi, meilleur en tous domaines,

Les pièges déjouer, d’une triste déveine,

Après le TITANIC, GIGANTIC vit le jour.

 

Ce nom en disait long, sur ce que les esprits,

Cachaient en baptisant, navire luxueux,

L’Homme avait oublié, que la vie a un prix,

Son aura prévalait, le rendant dispendieux.

 

Comme le TITANIC, il fut donc avec faste,

Lancé en Février, à l’aube d’une guerre,

Loin de notre pays, en Irlande, à BELFAST,

Tout l’éclat rehaussant, de l’orgueil de ses « pères ».

 

Mais quelques mois plus tard, une décision,

Par la ROYAL NAVY, changera son essor,

En navire-hôpital, sur réquisition,

Il sera transformé, connaîtra triste sort.

 

Il coulera aussi, telle est la destinée,

Cruelle et infernale, après deux ans à peine,

Du GIGANTIC, au nom que l’on avait changé,

Adieu le BRITANNIC, pourquoi cette déveine ?

 

-&-&-&-

                                                             Cathy, le 21 Août 2014 ©

Troisième de la lignée après l’Olympic et le Titanic, le Gigantic est finalement rebaptisé Britannic. Amélioré d’après les leçons tirées du naufrage du Titanic, le Britannic est annoncé comme le navire le plus sûr et le plus luxueux (coût total de l’opération après transformations en 1916 : 1 947 797 livres sterling)

Il est lancé à Belfast le 26 février 1914 mais ne sera jamais exploité commercialement car il est réquisitionné par la Royal Navy le 4 août pour servir de navire-hôpital, en pleine Première Guerre mondiale. Après deux ans de service, il coule le 21 novembre 1916 en mer Égée.

Sur les 1125 passagers, 30 périssent et 45 sont blessés. L’une des rescapées est l’infirmière Violet Constance JESSOP qui avait aussi servi sur le Titanic, deux ans avant !

L’enquête menée sur les circonstances de ce naufrage s’oriente sur la piste d’une mine qui aurait fait exploser le navire. Mais en 1970 Jacques-Yves COUSTEAU explore l’épave et conclut à un coup de grisou survenu à l’intérieur du navire (dans les soutes à charbon). Mais, en 1999 il est constaté que les soutes sont intactes. C’est donc l’hypothèse de l’explosion d’un matériel médical qui sera retenue.

(Source et photo Wikipédia – illustration sans retouche, selon les conditions de la charte d’utilisation)

 

 

 

 

 

 

 

 

MOTS CHOISIS

 

Points d’interrogation, sont ôtés de ses phrases,

Elle affirme le sens, de tous les mots choisis,

Disparaissent ainsi, les guillemets aussi,

Elle va droit au but, finies les paraphrases.

 

Propulsée par un vent, venu de nulle part,

Balayant de sa vie, incertitudes, doutes,

Sans virages aucun, est sa nouvelle route,

Elle a pris ce chemin, pour un nouveau départ.

 

Sa voix s’est affirmée, comme s’ouvre une fleur,

Elle chante parfois seule, pour le plaisir,

Notes, comme ses mots, ponctués de soupirs,

Sont tout à son image et reflets de son cœur.

 

-&-&-&-

                                                            Cathy, le 10 Août 2014 ©

(Illustration offerte par “Dany” chocolat-miel.skynetblogs.be)

 

 

VERS UN AUTRE DEMAIN

 

D’une cage dorée, elle ne voulait pas,

Elle y a résisté, mais l’amour est têtu,

Si elle s’en libère, elle ne renie pas,

Les moments de bonheur et la passion connue.

 

Trop de mots malheureux, souvent blessent le coeur,

En se voilant la face, elle ne réglait rien,

Convaincue cependant, qu’elle était dans l’erreur,

Sa place était ailleurs, elle le savait bien.

 

Déchirant son passé, déposé sur papiers,

En le déchiquetant, délestant ses tiroirs,

Elle ôte de sa vie, pages à oublier,

Regarde l’avenir, c’est lui qu’elle veut voir.

 

Ses forces réunies, croyant à son destin,

Elle va de l’avant, toutes chances saisies,

En tenant dans sa main, clés d’un autre demain,

Elle franchit le pas, vers sa nouvelle vie.

 

-&-&-&-

                                                           Cathy, le 20 Juillet 2014 ©

Grand merci à celles et à ceux qui me restent fidèles malgré ma longue absence. Votre amitié m’est précieuse.

Je pense bien à vous et reviendrai dès que je disposerai d’une connexion dans mon logement.

Amitiés à toutes et à tous.

 

 

 

 

 

 

 

PRINTEMPS GUERISSEUR

 

Peu à peu ranimés, revoilà les narcisses,

Sortis d’un long coma, tout comme le jasmin,

Printemps joue les docteurs, a soigné les jardins,

Dont mon cœur attendait, patiemment qu’ils guérissent.

 

Les arbres grâce à lui, retrouvent leur vigueur,

Ils se sont rhabillés, après convalescence,

Les feuilles et bourgeons, éteignent le silence,

D’un sinistre hôpital, revoici l’extérieur.

 

Sur les branches je vois, se dessiner les nids,

Des oiseaux guillerets, qui préparent la vie,

Nouvelle porte s’ouvre, une maternité,

 

Réchauffera les cœurs, c’est la loi des saisons,

Piaillements seront, la source de gaieté,

Des regards attendris et emplis d’émotion.

 

-&-&-&-

                                                              Cathy, le 7 Mars 2014 ©

 

 

 

 

 

DELESTAGE

 

En eaux troubles voguer, malgré lui prisonnier,

De son inconscient, serait-il le premier,

A plonger dans l’abysse, ou un bain de jouvence,

Et à contre-courant, trouver la délivrance.

 

Rejoindre une autre rive et fuir les trublions,

Laissant derrière lui, sa frêle embarcation,

Changement radical, cesse d’être mirage,

Forces et volonté, pour uniques bagages.

 

Plus facile serait, lymphatique attitude,

L’esprit craignant souvent, certaines turpitudes,

Mais délesté d’idées, bien trop obsessionnelles,

Heures il espérait, plus ascensionnelles.

 

Doutes à surmonter et peurs à enfouir,

Il voulait de la vie, tout autrement jouir,

Délestage total, quittant son bivouac,

Il a trouvé sa voie, ensoleillé ce lac.

 

-&-&-&-

                                                    Cathy, le 5 Mars 2014 ©

Pour la communauté “Passeurs de mots” :

“Que vous inspire cette image ?”

(L’auteur de la photo imposée pour ce défi est “Jodaya”)

 

 

 

 

 

LE PRESENT DE LA VIE

 

Profitant des instants, de joies et de plaisir,

Ce gâteau que la vie, en vitrine propose,

Heures passent ainsi, lorsqu’en ma bouche j’ose,

Goûter à la saveur, des sources de désir.

 

En me laissant porter, par ce doux mouvement,

Les propos amicaux, les moments de partage,

Négatives pensées, ne m’ont plus en otage,

D’elles je me libère, acceptant librement,

 

L’imprévu qui ajoute, à la vie son piment,

Messages aux teneurs, de meilleurs sentiments,

Ou même, me lancer, vaincre toutes mes peurs,

 

Sans cesser de garder, à l’esprit les lectures,

M’inspirant et m’aidant, à penser au bonheur,

Dévorer le présent, sans craindre le futur.

 

-&-&-&-

                                                       Cathy, le 23 Février 2014 © 

 

 

 

 

 

 

 

CONTRAIREMENT A MES HABITUDES, J’AI RECEMMENT PARTICIPE AU “JEU-CONCOURS DE LA SAINT-VALENTIN”.

LE DEFI QUE PROPOSAIT “DOMINIQUE” (Administratrice du site APLN), CONSISTAIT A ECRIRE UNE LETTRE POUR LA SAINT-VALENTIN ET, CE, ANONYMEMENT POUR LES VOTANTS.

DANS CE COURRIER, DEVAIENT FIGURER 14 MOTS IMPOSES (EN MAJUSCULES DANS MON TEXTE).

JE NE VOUS CACHE PAS MA SURPRISE EN APPRENANT QUE JE FIGURE PARMI LES TROIS PREMIERES LETTRES RETENUES

(TROISIEME PLACE SUR 26)

MERCI DONC A CELLES ET A CEUX QUI ONT VOTE POUR MOI !

JE DEVOILE ICI MA LETTRE :  

 

 

Monsieur,

Ayant pris soin de longuement REFLECHIR avant de saisir le TELEPHONE et de m’inscrire à votre CONFERENCE axée sur les problèmes de coeur,  je nourrissais l’espoir que vos propos ne me laisseraient pas de GLACE.

Beaucoup sont UTILISATEURS des sites de rencontres. Ce qui n’est pas mon cas. Mais j’avais pour résolution, en cette ANNEE nouvelle, un radical changement de VIE.

Inutile, donc, de vous préciser l’importance de mon attente à la lecture de l’intitulé et du contenu de vos promesses en ce domaine.

S’il m’a fallu longtemps avant de me lancer dans cette aventure, j’ai malgré tout adhéré à l’idée de vous envoyer une photo, comme cela me fut demandé.

Emplie de mon romantisme naturel, j’attendis qu’un rayon de SOLEIL se HASARDA en ma demeure, afin de rendre ce cliché le plus attrayant possible.

Ma chambre, PARSEMEE de jolies fleurs, j’adoptai une CAMBRURE la plus séduisante possible, et tentai de mettre en valeur un corps n’attirant plus aucun regard.

Fébrile, mais impatiente, je me présentai le jour dit, afin d’écouter vos propos et vos pertinents conseils.

Quelle surprise de constater toutes ces femmes, alignées les unes à côté des autres.

Je ne m’attendais POINT à ce que les choses se passent ainsi. Imaginant, certes naïvement, pénétrer dans une grande salle où se tiendrait un spécialiste dans le domaine du cœur… Et non pas me retrouver en clinique de cardiologie !

Etais-je victime d’une vaste ESCROQUERIE, ou en proie à des ILLUSIONS d’optique m’ayant fait sauter une ligne sur votre dite annonce ?

De retour chez moi, sans même avoir attendu mon tour, j’ai relu ce qui m’avait incitée à venir écouter vos « conseils ».

J’étais bien victime de tous les espoirs placés en cette Saint-Valentin, pour traiter mon problème de cœur.

Vous êtes effectivement cardiologue et non pas conférencier pour trouver l’âme sœur !!

 

-&-&-&-

                                      Cathy, le 16 Février 2014 ©

 

 

 

 

[youtube]http://youtu.be/0XzW-q9w-OI[/youtube] 

 

  

“JE RE-PAPOTE AVEC VOUS”

 

Deux heures de plaisir, sans voir passer le temps,

Une salle remplie et les zygomatiques,

Sans cesse en mouvement, pour une gymnastique,

Se terminant toujours, sous applaudissements.

 

En longue robe blanche, elle a conté sa vie,

Depuis son mariage, voici déjà dix ans,

Rencontre invraisemblable, un récit émouvant,

A la fois amusant et empli d’ironie.

 

Assise en son salon, pétillante Mimie,

A conquis son public, dont elle est l’antidote,

A Bruxelles, venue, la voici qui « papote »,

Mes yeux pleuraient parfois, tellement j’en ai ri !

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 15 Février 2014 ©

Petit partage avec vous, d’une soirée très agréable vendredi…

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog