soleil

 

FRISSONS DE JUIN

 

Le joli mois de mai s’est éteint de lui-même,

Après avoir fleuri les jardins, les « je t’aime »,

Laissant place à juin mais, lui, n’a pas compris,

Comment chauffer les cœurs, écarter les jours gris.

 

Imposant la fraîcheur d’un petit vent mutin,

Prémices de l’été, écartées ce matin,

Présence du soleil n’atteint pas l’envergure,

Dont chacun a besoin, ce n’est de bon augure.

 

Les frissons de juin ont incité ma plume,

A saluer ce jour et à titre posthume,

Révérence de mai, espérant une place,

A un peu de chaleur après les Saints de glace.

 

-&-&-&-

                                                             Cathy, le 1er Juin 2015 ©

 

 

 

 

 

AMOUREUSE ÉPERDUE

(Sonnet)

 

De son sourire naît, dans mon cœur, un espoir,

D’une infime caresse il me sait à l’affût,

Mais il n’est pas l’amant souhaité, attendu,

Tant d’autres, d’un seul signe, ont sur lui le pouvoir.

 

Il suffit d’un nuage qui lui tend les bras,

Il s’y niche aussitôt, tel amoureux transi,

A la fougue du vent il est sensible aussi,

La pluie, son égérie, bientôt lui offrira,

 

Le plus doux des baisers qui aura goût de miel,

Une composition, magnifique arc-en-ciel,

Trace de leur union, la passion en couleurs,

 

Signature enlacée de ces amants d’un jour,

S’animent mes regrets, s’active ma douleur,

Le soleil est mutin, mais je l’aime toujours.

 

-&-&-&-

                                                       Cathy, le 20 Mai 2015 ©

 

 

 

 

 

MES PENSÉES POUR CHACUN

 

Mièvres alexandrins, mais des pensées sincères,

Avant que de partir pour un lointain voyage,

Je pourrai, je l’espère, vous l’offrir en partage,

S’amorce le départ et toujours je m’affaire.

 

Visiter vos « jardins », n’a guère été possible,

Et ces dernières heures seront chargées encor’,

J’ai seulement voulu placer sur mon décor,

Ces quelques mots pour vous, amitié invincible.

 

Puissent les amoureux, pour la Saint-Valentin,

Douces heures passer car c’est déjà demain,

Qu’arrive cette fête à défaut de printemps,

 

Mais ne tardera plus la saison des amours,

Voler vers le soleil, j’y songe maintenant,

Tout en restant fidèle à vos pensées, toujours.

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 13 Février 2015 ©

(Illustration offerte par Corinne “Corpsrimes” ) corpsrimes.eklablog.com

 

 

 

 

 

 

LES FACÉTIES DE FÉVRIER

 

A l’écoute du ciel, j’entendis son murmure,

Complainte à Février, lui imposant l’allure,

D’un marathon sournois entre les éléments,

Quand défilent saisons en offrant tous les temps.

 

A croire que chacun cherche à trouver sa place,

L’horizon s’assombrit et les flocons fugaces,

Tombent allègrement, appellent le soleil,

Face au bleu revenu, alors je m’émerveille.

 

Sa brève apparition a passé le relais,

A nouvelle grisaille et grosses giboulées,

Arrivent à leur tour les bourrasques de vent,

Pour course entre l’hiver et le prochain printemps.

 

-&-&-&-

                                                            Cathy, le 2 Février 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

LA FLAMME DE MON COEUR

 

L’hiver tisse déjà tout doucement sa trame,

Il impose son froid mais n’aura pas raison,

Car dans mon cœur, toujours, brille puissante flamme,

N’ayant d’âtre besoin, moins encor’ de tisons.

 

Doux instants, mon esprit, préserve et ce trésor,

A bien plus de valeur que tout l’or de ce monde,

Flamme qui brûle en moi vient protéger mon corps,

Combat tous les frimas et, ce, chaque seconde.

 

Aucun souffle de vent ne s’avère capable,

D’atténuer, éteindre, sa constante lueur,

Elle est tel un soleil, forte et inaltérable,

Eveille tous mes sens et attise mon cœur.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 2 Janvier 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

TRAHISON AUTOMNALE

(Sonnet)

 

Ils fricotaient tous deux, alors que le soleil,

Se croyait être encor’, l’ami d’une saison,

L’enveloppant toujours, de ses si doux rayons,

Paysages d’automne aux multiples merveilles.

 

Mais au petit matin, à l’heure du réveil,

Manigance cachée, infâme trahison,

Fut ainsi dévoilée, Phébus à l’abandon,

Exprima son chagrin, sans sortir du sommeil.

 

Ainsi tomba la pluie, automnale parure,

Dépouillée des lueurs, que seules les moirures,

Remplacèrent au sol, défigurant les feuilles,

 

Tant l’amante cachée, les a aussi meurtries,

D’une douce saison, faisant alors le deuil,

Surprises par le froid, plaquées, endolories.

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 21 Octobre 2014 ©

Poème publié dans la communauté “Les Passeurs de mots”

(Fricoter : comploter, manigancer)

 

 

 

 

 

 

PARADOXES D’UNE SAISON

 

Calendaires saisons, ciel irrespectueux,

A l’automne voilà, qu’un soleil radieux,

Ecarte les nuages, ne leur laissant pas place,

Imposant sa puissance, irradiant tout l’espace.

 

Comme pour démontrer, à ce calendrier,

Qu’il n’aura pas raison, le ciel l’a défié,

D’un uniforme bleu, pour provocation,

Ajoutant à cela, chaleur à profusion.

 

Dans un parc arboré, l’on voit le résultat,

Produit par le soleil, le ciel et son «combat»,

Beaucoup, sur les pelouses, veulent un teint hâlé,

Et d’autres sur les bancs, à l’ombre sont restés.

 

A l’heure de l’automne, les glaces sont meilleures,

Il suffit d’observer, avec quelle ferveur,

La foule s’est ruée, se montrant attentive,

Aux listes des parfums, souvent non exhaustives.

 

-&-&-&-

                                                                                                                                                                              Cathy, le 03 Octobre 2014 ©

 

 

 

 

 

CALENDRIER SANS FANTAISIE

 

Vacanciers revenus, écoliers au travail,

L’automne avec l’été, livre rude bataille,

Bras de fer et voici, le soleil qui s’impose,

Après que les esprits, connurent mois moroses.

 

C’est grève des saisons et le calendrier,

N’apprécie pas se voir, ainsi contrarié,

Il aimerait régir, dates à sa façon,

Mais rebelle nature a horreur des leçons.

 

Ces pages sur nos murs, sont comme un canular,

Qu’importe si l’automne a un peu de retard,

Je laisse les saisons, apaiser les rancœurs,

Du seul qui ne sait pas, laisser bercer son cœur.

 

Car moi je m’en balance et profite des jours,

Cela ne gêne en rien, mon âme troubadour.

 

-&-&-&-

                                                              Cathy, le 18 Septembre 2014 ©

(Illustration offerte par Cendrine) maplumefeedansparis.eklablog.com

 

 

 

 

 

 

 

UN VENT DE LIBERTÉ

 

Ce vent qui m’a bercée, telle brise légère,

Tout en guidant mes pas, a ouvert mon regard,

Souffle de liberté, me poussant vers la mer,

Quelques heures durant, j’ai largué les amarres.

 

Profitant du bon air, iode bienfaitrice,

D’un soleil enchanteur, qui rayonnait hier,

Je me suis ressourcée et mouettes complices,

Passaient auprès de moi, sans peur, sans manières.

 

La côte j’ai longée, le vent venait du Nord,

Ne pensant plus à rien, moi j’étais à l’Ouest,

Il réussit pourtant, enveloppant mon corps,

A m’emboîter le pas, ce dieu chevaleresque.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 5 Septembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

LE CADEAU DE SEPTEMBRE

(Sonnet)

 

Sur la pointe des pieds, travaillant cette nuit,

Septembre est arrivé, apportant en « cadeau »,

Un voile recouvrant, tel un épais rideau,

Les arbres, les maisons, dans la rue aucun bruit.

 

Comme s’il arrêtait, le temps et la nature,

Une brume occultant la vue vers l’extérieur,

Ce mois se croirait-il, à ce point supérieur,

Cachant soudainement, la si belle verdure.

 

Mais qui donc a soufflé, sur cet épais nuage ?

Dont je pensais à tort, qu’il fut sombre présage,

Dieu soleil s’est levé, je compris les prémices,

 

D’une belle journée, éclairée, rayonnante,

Septembre est un farceur, se jouant de malice,

Mais ranime ma plume, devenue méfiante.

 

-&-&-&-

                                                           Cathy, le 1er Septembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog