regard

 

 

A DÉFAUT D’ÊTRE PEINTRE

 

Soucieuse d’avoir, sur tableau d’un artiste,

Sans échapper à l’œil, la place la plus belle,

La verdure s’impose et en ce lieu persiste,

Se démarque du bleu, tableau intemporel.

 

Mes yeux ont confondu la mer et l’horizon,

Un nuage, pourtant, entre eux deux s’est blotti,

Symbiose magistrale et l’éclat de ces tons,

Ne résisterait pas à un peintre averti.

 

Mon regard de poète a tissé cette toile,

Amoureuse passion ne résiste à l’appel,

D’instantanées beautés que nature dévoile,

Je lui offre mes mots, parure de dentelle.

 

-&-&-&-

                                             Cathy, le 17 Mai 2015 © 

 

 

 

 

 

 

SPECTACLE DE BHARATA NATYAM(*)

 

Costumées, maquillées, dès leur adolescence,

Elles sont initiées à la danse classique,

Enseignement très long, toute la symbolique,

Faciale et du regard, gestes en élégance.

 

Elles content l’histoire et se taisent pourtant,

Nous voici captivés, leurs yeux parlent d’eux-mêmes,

Sur scène, seule, à deux, chacune est dans le thème,

La plus jeune d’entre elles a douze ans seulement.

-&-&-&-

                                                                    Cathy, le 15 Mars 2015 ©

C’est dans une maison d’hôtes également (près des backwaters), que le propriétaire nous a permis d’assister à deux spectacles privés organisés chez lui, en extérieur.

Je vous donne ici un aperçu du Bharata natyam, qui signifie “musique, danse, théâtre”. Il s’agit de danse classique Indienne originaire du Sud de l’Inde. Cette pratique est enseignée aux jeunes filles et parfois aux garçons, mais plus rarement.

En photo d’illustration, vous voyez la salle à manger de la chambre d’hôtes décorée de panneaux représentant la danse.

Quant à la musique diffusée durant le spectacle, il s’agissait d’un magnétophone que l’on ne voit pas sur les photos.

Certaines photos paraissent floues, mais ce sont les moments où j’ai photographié les danseuses en mouvement.  

La première danseuse entre en scène

Elle commence sa “narration mimée”

 

L’expression du regard parle de lui-même…

La seconde danseuse vient à son tour

Très expressive également

La première danseuse revient, autrement costumée

Et voici la benjamine de la troupe

Très douée, elle aussi

L’une des deux premières danseuses revient pour la fin du spectacle, suivie de la seconde…

FIN DU SPECTACLE. ELLES SE LAISSENT PHOTOGRAPHIER ALORS QUE LA PLUS JEUNE A REJOINT SES PARENTS QUI ETAIENT PRESENTS.

LE SECOND SPECTACLE A EU LIEU LE LENDEMAIN. IL S’AGISSAIT DU KATHAKALI DONT JE VOUS PARLERAI DANS UN PROCHAIN ARTICLE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ÂME DES OBJETS

 

Si le temps peut laisser, traces sur la nature,

Des insolents caprices, des années, des saisons,

Eclairer paysages et, comme trahison,

Pluie et vent invoquer, ennemis des cultures,

 

Prise il ne peut avoir sur précieux objets,

Si chers à nos esprits, riches de souvenirs,

S’y pose le regard, ainsi le coeur soupire,

Nos pensées s’évadant recherchent leur secret.

 

Prétendre détenir la clé de ce mystère,

Serait présomptueux, mais je suis convaincue,

De l’âme dont ces “choses”, comme nous sont pourvues,

Se préservant du temps, pour toujours mieux nous plaire.

 

En posant d’autres yeux sur tout ce qui m’entoure,

Laissant mon cœur parler, sans plus de retenue,

Quitte même à déplaire avec mots saugrenus,

Messages j’ai perçus et l’écris sans détour.

 

-&-&-&-

                                             Cathy, le 25 Janvier 2015 ©

(Illustration : photo prise par Cendrine “MaPlumeFéedansParis”)

 

 

 

 

 

 

 

INAUDIBLES QUESTIONS

 

De la roue de la vie et son lot de surprises,

Elle est en ce moment, sous le joug et l’emprise,

Renaître maintenant, comme coquille casse,

Sur souffrances passées, ainsi faire l’impasse.

 

Aurait-elle vraiment, tout idéalisé,

Au point d’en oublier, autre réalité ?

Comprendre seulement, qu’il y a sur la terre,

Autres styles, autres lieux, sans être réfractaire,

 

A l’insistant regard, qui cherche son sourire,

Où elle voit le mal, alors qu’il veut guérir,

Une béante plaie, son inaudible voix,

Et si rien n’est parfait, mais qu’importe, ma foi !

 

Cesser de se poser, multiples questions,

Elle cherche la clé, pour une acceptation,

Du chemin qui se trace, qu’elle n’a pas cherché,

Face à elle venu, tel un tapis placé.

 

-&-&-&-

                                                         Cathy, le 13 Novembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

UN VENT DE LIBERTÉ

 

Ce vent qui m’a bercée, telle brise légère,

Tout en guidant mes pas, a ouvert mon regard,

Souffle de liberté, me poussant vers la mer,

Quelques heures durant, j’ai largué les amarres.

 

Profitant du bon air, iode bienfaitrice,

D’un soleil enchanteur, qui rayonnait hier,

Je me suis ressourcée et mouettes complices,

Passaient auprès de moi, sans peur, sans manières.

 

La côte j’ai longée, le vent venait du Nord,

Ne pensant plus à rien, moi j’étais à l’Ouest,

Il réussit pourtant, enveloppant mon corps,

A m’emboîter le pas, ce dieu chevaleresque.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 5 Septembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

INVISIBLES EBATS

 

Apogée du désir, pour « Venise du nord »,

Au premier jour d’été, abandonnée, soumise,

S’est offerte à tout va, au soleil qui l’honore,

Plaisirs d’une journée, la belle fut conquise.

 

Les yeux posés sur lui, ignorant les badauds,

Elle ne vit non plus, la beauté des feuillages,

Et nul ne soupçonna, en longeant les canaux,

Les ébats des amants, nichés sur un nuage.

 

Se mêler à la foule, occulter tintamarre,

Percevoir l’invisible et ambiance saisir,

Faut-il être poète, avoir autre regard,

Spectateur différent, le seul à s’attendrir.

 

-&-&-&-

                                       Cathy, le 22 Juin 2014 ©

Photos prises par mon mari, samedi, à BRUGES.

Les canaux en promenade… (à droite, en blanc : l’hôtel du Duc de Bourgogne, où nous avons déjeuné – à l’écart des terrasses bondées)

 

L’une des bâtisses (généralement classées) situées le long des canaux

Sur le pont, à gauche, la foule dans la ville

Le beffroi

 

 

 

Pour le dico-citations de la semaine sur la lettre “Y”, j’ai choisi les yeux et cette citation de Georges RODENBACH (*) :

“Les yeux sont les fenêtres de l’âme”

Voici le poème qu’elle m’a inspiré :

 

 

PUISSANCE D’UN REGARD

 

Ailes d’un papillon, battent sur ces visages,

Paupières sans cesse, leur masquent le regard,

Quand les yeux fuient ainsi, ce n’est pas un hasard,

Ils trahissent le sens, d’obséquieux messages.

  

D’au moins nous regarder, ayez donc le courage,

Et ne récitez pas, bêtement des leçons,

Conservez cet honneur, gardez votre raison,

Vous êtes loin, très loin, d’être des enfants sages.

 

Mots que vous proférez, sans y croire, par don,

Cherchent à endormir, vos interlocuteurs,

En observant vos yeux, je repère menteurs,

Et à vos litanies, je ne crois pas, pardon ! 

 

La beauté, la douceur, suivent autre cadence,

Ailes d’un papillon, alors ne battent plus,

Paupières s’arrêtent, mettent les yeux à nu,

Vérité d’un regard, se voit dans le silence.

 

-&-&-&-

                                                           Cathy, le 10 Juin 2014 ©

(*) Poète symboliste et romancier Belge (1855-1898)

Je suis bien rentrée de Marrakech, mais dois m’absenter mercredi et serai de retour sur vos blogs jeudi.

Amitiés à tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SEMENCES DU BONHEUR

 

Avant chaude saison, la « Pinède » déserte,

Laisse battre son cœur, fleurissent cerisiers,

De l’adage d’Avril, la piscine couverte,

Respecte les propos, judicieux conseillers.

 

Poissons dans le bassin, dorment encore un peu,

Sur un lit composé, des algues hivernales,

Attendant le réveil, plus doux et plus joyeux,

D’un printemps qui aura, dégagé leur chenal.

 

Les sapins sont courbés, mais se redresseront,

Bouddha pose sur eux, un regard bienfaiteur,

Lorsque se remplira, cette belle maison,

Gais seront le jardin et les arbres en fleurs.

 

L’hôtesse de ces lieux, prépare son ouvrage,

Comme on tisse une toile, en y mettant du cœur,

Elle déploie ici, l’amour et le courage,

Preuve de sa passion, semences du bonheur.

 

-&-&-&-

                                               Cathy, le 7 Avril 2014 ©

Rentrée d’Agde lundi, où je me suis bien ressourcée à “La Pinède”(*), voici un poème que m’a inspiré mon séjour en ces lieux.

Grand merci pour tous vos commentaires, votre fidélité et votre amitié.

Je ne saurai répondre à tous, mais sachez que j’y suis très sensible.

A très bientôt sur vos blog. Amitiés et bisous à tous.

Cathy.

(*) Maison d’hôtes dite “demeure de charme” que je recommande à tous. Françoise CRUELLS-CAPECE vous y accueillera avec une convivialité naturelle.

Un week-end “Bien-être” y est organisé les 12 et 13 Avril 2014.

Avis aux amateurs !  http://www.demeurelapinede.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REFLEXION FACE AU MIROIR

 

Elle évite souvent, de s’attarder sur lui,

Sur l’image du cœur, plutôt elle s’appuie,

Ceux dépourvus de tain, ainsi elle préfère,

Les miroirs, à ses yeux, paraissant trop austères.

 

Non qu’elle veuille fuir, une réalité,

Celle d’une beauté, quelque peu surannée,

Mais en assumant bien, ses rides naturelles,

Elle sait se passer, d’un objet peu fidèle.

 

Insensible surtout, serait-il fait d’airain,

Renvoyant d’un visage, toujours même refrain,

S’attachant aux contours et occultant les yeux,

Ne se souciant pas, d’un regard radieux.

 

Une femme amoureuse, n’a pas besoin de lui,

En narguant ce miroir, alors elle lui dit,

«Le reflet de mon cœur, a bien pu satisfaire,

Pourquoi donc m’attarder, sur beauté éphémère ?»

 

-&-&-&-

                                                    Cathy, le 1er Février 2014 ©

Réflexion suite au projet de loi concernant l’interdiction de retoucher les photos sur les magazines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHANGEMENT DE VISION

 

Essayons, de la pluie, faire notre compagne,

Ignorer la grisaille, admirer les moirures,

Empreintes sur le sol, comme belles dorures,

Et croire à la rosée, sur l’herbe en la campagne.

 

Chercher un arc-en-ciel, quand le soleil fugace,

A cache-cache joue, avec tous les nuages,

Nous amuser aussi, des formes et images,

Peintes au firmament, en admirer les traces.

 

Abandonnons l’idée, de tout attendre en vain,

D’espérer la chaleur, mais la puiser en nous,

Rayonner d’un sourire, est le remède à tout,

Et notre propre été, dessinons de nos mains.

 

-&-&-&-

Cathy, le 24 Juin 2013 ©

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog