Plume

[youtube]http://youtu.be/tkI5wGVjfX8[/youtube]

 

HOMMAGE À JEAN FERRAT

(Sonnet)

 

 En cette belle Ardèche, fabuleuse campagne,

Où tu étais parti, croyant poser ta plume,

L’écrit t’a rattrapé, même les jours de brume,

L’inspiration te vint, merveilleuse compagne.

 

En ravivant ta flamme, laissant là cette hargne,

Souvent trop exprimée, marteau contre l’enclume,

Des soucis et critiques ta tête ne s’embrume,

Tu laisseras alors, chanson sur la montagne.

 

Quand tu nous as quittés, tu as créé l’émoi,

L’absence d’un poète sème toujours l’effroi,

La maladie t’emporte, elle ne nous épargne.

 

Comment gérer ce deuil, notre espoir c’est ta plume,

Qui nous lègue tes textes écrits en ta campagne,

Nous voici orphelins, tes chansons l’on écume.

 

-&-&-&-

                                              Cathy, le 8 Juin 2015 ©

Cinq ans déjà que ce chanteur-poète nous a quittés, sans qu’il soit oublié si j’en juge les hommages télévisés qui lui sont rendus.

Je vous livre ici le mien, écrit pour cet homme que j’appréciais beaucoup.

 

 

 

 

 

 

 

 L’ISSUE DE SECOURS DU POÈTE

  

L’encrier du poète est l’issue de secours,

Dont seulement sa plume en repère l’endroit,

La lumière peut bien s’absenter du parcours,

Chemin ne bloque pas, cœur guidé par sa voix.

 

S’évertuer ainsi à cacher le trésor,

Que trouvera toujours une âme poétique,

S’avère fortuit, poète ne s’endort,

Sans tenir à la main, sa muse prophétique.

 

Ne le bâillonnez pas, ne posez sur ses yeux,

Rien qui laisse espérer perte de ses repères,

Impasses ne sont pas, pour lui, jeux insidieux,

L’inspiration n’a point besoin d’autre lumière,

 

Que clairvoyante vue, mystère d’un esprit,

Percevant dans la nuit, l’invisible chemin,

Sa sensibilité fait de lui l’incompris,

Dont l’esprit est bercé par les alexandrins.

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 7 Avril 2015 ©

 

 

 

 

 

 

SEULEMENT D’APPARENCE

 

Pourquoi mentir ainsi, narguer mon espérance,

De sentir ta douceur, dès lors que tout s’éclaire,

Ma plume tout à coup, s’est voulue messagère,

De ton sourire feint, seulement d’apparence.

 

Ne plus braver le froid, en cet après-midi,

Marcher auprès de toi, j’y ai cru un instant,

Mais tu t’es éloigné, si subrepticement,

Vite je suis rentrée, l’automne s’est enfui.

 

Il me faut me résoudre à ces températures,

Le gel n’est pas très loin, même quand tu es là,

Tu t’amuses de nous et tu te joues de moi,

Deux saisons, tes rayons en sont la commissure.

 

-&-&-&-

                                                          Cathy, le 19 Novembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

MISE AU POINT

 

Un poète, jamais, plume ne lâchera,

Ainsi se veut son âme, qu’au diable il ne vendra,

S’il est loin d’apprécier, tabourets en hauteur,

Cigarettes, fumée, il a quand même un cœur.

 

Sa sensibilité est loin de cette ambiance,

Liberté de pensée, telle est sa dépendance,

Ecriture addiction, sans effets secondaires,

Si ce n’est chaque jour, tenter rimes parfaire.

 

-&-&-&-

                                                                  Cathy, le 17 Novembre 2014 ©

Ce poème sera ma réponse à tous les commentaires que vous m’avez laissés sur mon précédent écrit. Grand merci pour vos réflexions et votre fidélité.

Amitié à toutes et à tous.

 

 

 

 

 

 

 

LES EFFETS DE LA LUNE

 

En regardant le ciel, à la tombée du jour,

Plumes sont à l’affût de cette grande quête,

Celle de mettre en vers, leurs idées et le cours,

De l’inspiration que tiennent les poètes.

 

Lune s’impose alors, s’affirmant comme muse,

Détournant leur regard, exposant sa lueur,

Elle détient vraiment, tous secrets et la ruse,

Quel que soit son aspect, lignes se font douceur.

 

Serais-je donc la seule à ne pas l’aimer «pleine»,

Effets qu’elle produit, sur mon âme et mon corps,

Sont très loin de me plaire et je ne suis sereine,

Que face à son visage, en demi-teinte encore.

 

Elle a quand même osé, venir narguer mes rimes,

Malgré ces jours derniers, où elle m’a fait mal,

Lune, décidément, a besoin que la prime,

Même plume écorchée, sans pourtant qu’elle cale.

 

-&-&-&-

                                                                Cathy, le 24 Octobre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

LE CADEAU DE SEPTEMBRE

(Sonnet)

 

Sur la pointe des pieds, travaillant cette nuit,

Septembre est arrivé, apportant en « cadeau »,

Un voile recouvrant, tel un épais rideau,

Les arbres, les maisons, dans la rue aucun bruit.

 

Comme s’il arrêtait, le temps et la nature,

Une brume occultant la vue vers l’extérieur,

Ce mois se croirait-il, à ce point supérieur,

Cachant soudainement, la si belle verdure.

 

Mais qui donc a soufflé, sur cet épais nuage ?

Dont je pensais à tort, qu’il fut sombre présage,

Dieu soleil s’est levé, je compris les prémices,

 

D’une belle journée, éclairée, rayonnante,

Septembre est un farceur, se jouant de malice,

Mais ranime ma plume, devenue méfiante.

 

-&-&-&-

                                                           Cathy, le 1er Septembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

QUAND MA PLUME SURSAUTE

 

Si ma plume est souvent, en proie à la bougeotte,

Tant elle sait vibrer, face à des paysages,

Ma muse peut aussi, dicter autres messages,

Lorsque le quotidien, est riche « d’anecdotes ».

 

Bien qu’elle use plutôt, d’humour ou de litotes,

Dans mes rimes parfois, se glissent mots moins sages,

Sans exagération, à quoi sert le verbiage ?

Poésie, justement, en reste l’antidote.

 

Aujourd’hui cependant, entendant phrase sotte,

Celle d’un hôpital, ici je le partage,

Rendez-vous annulé, « appareil hors d’usage »,

Réparé au mois d’août, à ces mots je sursaute !

 

Aucune alternative et partout c’est la faute,

Des agendas remplis, nous sommes les otages,

De ces lieux médicaux, qui jamais ne s’engagent,

A nous soigner vraiment, nous mettant les menottes !

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 25 Juin 2014 ©

Poème écrit suite à un appel reçu ce jour, concernant un examen auquel devait se soumettre mon mari vendredi (I.R.M).

 

 

 

 

 

 

 

HESITATION DE MA PLUME

 

Si, de la cheminée, s’échappaient au lointain,

Signes d’un feu de bois, indices d’une vie,

Choix d’habiter ce lieu, ou le rêve accompli,

De partir en exil, s’éloigner des humains.

 

Mais rien de tout cela, sur ce vaste terrain,

Où même la colline, occulte l’infini,

N’a lancé quelque appel, à ma plume transie,

Cherchant seule longtemps, mots et alexandrins.

 

Car la brume légère, a troublé sa vision,

Si elle n’a perdu, son imagination,

Elle n’a pas osé, perturber le bonheur,

 

De l’âme solitaire et sauvage nature,

Coulant des jours heureux, dans l’union des cœurs,

Refuge d’un artiste, apaisant ses blessures.

 

-&-&-&-

                                                              Cathy, le 7 Mai 2014 ©

Pour le défi du mois de Mai, de la communauté “Les Passeurs de mots” : “Que vous inspire cette photo ?”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HONNEUR AU COLZA

  

Ils passent sous mes yeux, à très grande vitesse,

Eclatent au soleil et charment les pelouses,

Tranchent avec le vert, sans qu’elles soient jalouses,

Jaunes champs de colza, jouent de délicatesse.

 

J’ai quitté la région, où résonnait l’accent,

Doux comme une chanson, fredonnée chaque jour,

La mer est loin déjà, me voici de retour,

Bruxelles je rejoins, sans tristesse pourtant.

 

J’admire les couleurs, des terres agricoles,

Même si mon esprit, bien souvent caracole,

Appelé par ma plume, à partager les mots,

 

Que lui dicte la vue, de la région du Nord,

L’endroit où j’ai grandi, s’est paré d’un halo,

Rehaussant le colza, qu’en ce jour il honore.

 

-&-&-&-

                                                     Cathy, le 7 Avril 2014 ©

          Poème écrit dans le TGV reliant AGDE à BRUXELLES

          (Illustration extraite de Wikipédia – libre de droits)

 

 

 

 

 

 

 

L’ENERGIE DE MA PLUME

 

Si ma plume ne peut, aller conter fleurette,

Au soleil ignorant, sa visite en ces lieux,

Elle s’enorgueillit, en redressant la tête,

Altière posture, a raison de ce « dieu ».

 

Plus forte elle sera, face à cette grisaille,

Elle nargue le vent, continue son chemin,

Sur les nuages souffle et si elle rimaille,

Peu importent les vers, elle trouve l’entrain,

 

Dans la méditation, sa source d’énergie,

Elle préfère alors, puiser dans l’infini,

De profondes pensées, naturelles ressources.

 

Son cœur suit une voie, où il peut déceler,

Les meilleures idées, mais ne fait pas la course,

Aux jours plus lumineux, son encre est ravivée.

 

-&-&-&-

                                                    Cathy, le 3 Avril 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog