nature

 

L’ESCALE POÉTIQUE A « LA FLEUR DE SEL »

 

Elle a nécessité tant de préparation,

Des échanges de mails et quelques réunions,

Beaucoup de soin aussi, pour le choix des poèmes,

Hommage à la nature, à l’humour, aux « je t’aime ».

 

Et cet immense stress, voyant approcher l’heure,

Celle de déclamer, face à nos auditeurs,

Chacun de nos écrits, mais comment expliquer,

Qu’après les premiers mots, les craintes soient tombées ?

 

Un public attentif à notre humble cadeau,

« Escale poétique » proposée en trio,

Nous croisons les regards, durant notre lecture,

Les sourires marquèrent notre belle aventure.

 

En nous prenant au jeu, constatant le plaisir,

Des convives présents, eux-mêmes nous offrirent,

La chaleur et la joie, provoquant notre entrain,

A deux restaurateurs nous devons ce chemin.

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 26 Mai 2015 ©

Voilà donc la suite de cette formidable aventure qui a eu lieu en ce soir du dimanche de Pentecôte.

(Photo extraite du site « Facebook » du restaurant)

De gauche à droite, Bernadette (poète), Slava et Antoine (les restaurateurs), Martine (poète) et moi-même.

Pour consulter d’autres photos de cette soirée et les mets proposés durant le repas, voici le lien de « LA FLEUR DE SEL ».

 

 

 

 

 

 

LE CADEAU DE SEPTEMBRE

(Sonnet)

 

Sur la pointe des pieds, travaillant cette nuit,

Septembre est arrivé, apportant en « cadeau »,

Un voile recouvrant, tel un épais rideau,

Les arbres, les maisons, dans la rue aucun bruit.

 

Comme s’il arrêtait, le temps et la nature,

Une brume occultant la vue vers l’extérieur,

Ce mois se croirait-il, à ce point supérieur,

Cachant soudainement, la si belle verdure.

 

Mais qui donc a soufflé, sur cet épais nuage ?

Dont je pensais à tort, qu’il fut sombre présage,

Dieu soleil s’est levé, je compris les prémices,

 

D’une belle journée, éclairée, rayonnante,

Septembre est un farceur, se jouant de malice,

Mais ranime ma plume, devenue méfiante.

 

-&-&-&-

                                                           Cathy, le 1er Septembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

HESITATION DE MA PLUME

 

Si, de la cheminée, s’échappaient au lointain,

Signes d’un feu de bois, indices d’une vie,

Choix d’habiter ce lieu, ou le rêve accompli,

De partir en exil, s’éloigner des humains.

 

Mais rien de tout cela, sur ce vaste terrain,

Où même la colline, occulte l’infini,

N’a lancé quelque appel, à ma plume transie,

Cherchant seule longtemps, mots et alexandrins.

 

Car la brume légère, a troublé sa vision,

Si elle n’a perdu, son imagination,

Elle n’a pas osé, perturber le bonheur,

 

De l’âme solitaire et sauvage nature,

Coulant des jours heureux, dans l’union des cœurs,

Refuge d’un artiste, apaisant ses blessures.

 

-&-&-&-

                                                              Cathy, le 7 Mai 2014 ©

Pour le défi du mois de Mai, de la communauté « Les Passeurs de mots » : « Que vous inspire cette photo ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« LE JASMIN DU POETE »

(La fleur du seringat)

 

Noblesse du printemps, apporte sa faveur,

Rappelant aux jardins, d’honorer la nature,

Les branches ravivant, parées de blanches fleurs,

Arrive seringat, symbole d’écriture.

 

Dans l’esprit du poète, il suscite l’émoi,

Le guide vers sa muse, où celle-ci attend,

Ce divin rendez-vous, depuis des mois durant,

Pour inciter sa plume, à oublier le froid.

 

Il connaît les endroits, qui l’inspirent le mieux,

Ses atours il déploie, en lui prenant la main,

Douce sollicitude, échanges précieux,

Murmures pour poème, aux couleurs du jasmin.

 

-&-&-&-

                                                           Cathy, le 20 Mars 2014 ©

Illustration offerte par EvaJoeplumoboudesdoigts.apln-blog.fr

Elle représente la fleur de seringat appelée aussi « Le jasmin du poète »

 

Des démarches administratives m’ont éloignée de la blogosphère.

Je ne vous oublie pas et vous remercie pour votre fidélité et vos gentils messages.

Amitié et à très bientôt.

Profitez bien du printemps !

 

 

 

 

 

 

femmecoeurMarie

 

 

LA SAGESSE BRETONNE

  

Ta voix ne peut cacher, l’ardente passion,

Accentuant le ton, et le sens de tes mots,

Si mon cœur a vibré, écoutant ton propos,

C’est par amour aussi, pour ta belle région.

 

Tu défends ardemment, les lieux de ta naissance,

Les valeurs malmenées, les Bretons et la terre,

N’oubliant pas non plus, les marins et la mer,

Sagesse tu connais, tu gardes l’espérance,

 

De voir fleurir encor’, hortensias souvent bleus,

Grimper les écureuils, en toute liberté,

Légumes naturels, pousser au potager,

Canards sur ton ruisseau, tranquilles et heureux.

 

-&-&-&-

                                              Cathy, le 1er Novembre 2013 ©

Poème écrit suite à une conversation téléphonique avec une amie de Bretagne

(L’illustration n’est, bien sûr, pas sa photo… vous l’aurez compris)

musicienmarie

 

 

CHANSON DU JOUR ET DE LA NUIT

 

La nature a chanté, à l’Homme une chanson,

Contenant un refrain, et une mélodie,

Jamais un musicien, n’a vu monotonie,

En ce rythme et les jours, passaient suivant ce ton.

 

Les âmes s’éveillaient, quand se levait le jour,

Chantonnaient de bon cœur, à l’heure du soleil,

Quand arrivait la nuit, offrant mille merveilles,

Les astres reprenaient, doux refrain à leur tour.

 

On a changé, soudain, toute cette harmonie,

Déchirant partition, modifiant les paroles,

Musique bafouée, musicien l’on enrôle,

Oubliant la nature, au prix d’économies.

 

Fallacieux prétexte, obligeant aujourd’hui,

A bouger une aiguille, avançant, reculant,

A la guise de l’Homme, qui modifie le temps,

Et toutes les valeurs, d’un monde qui l’ennuie.

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 23 Octobre 2013 ©

 

 

symbole nature

 

 

 

LA ROSEE DU MATIN

 

Le temps s’est égaré,  sur le cadran des heures,

Le soir tombé trop vite, incite la nature,

A renoncer aussi, à garder sa verdure,

Qui, en teintes se fond, d’une triste pâleur.

 

Si les âmes sensibles, conservent leur candeur,

En espérant toujours, que l’Homme plus mature,

Pourra saisir enfin, combien l’esprit sature,

Face à la vision, de toutes ses erreurs,

 

Reste l’instant précieux, celui où la rosée,

Sur les feuilles présentes, ce matin s’est posée,

Ne s’effacera pas, sa touche audacieuse,

 

Cette marque du temps, non jamais ne suivra,

La volonté des êtres, souvent malicieuse,

De bon matin, l’aurore, toujours se lèvera.

 

-&-&-&-

                                                       Cathy, le 13 Octobre 2013 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« LES PIEDS DANS L’EAU »

 

A trop vouloir la mer, au plus près de chez lui,

Comme disent slogans, « Villa les pieds dans l’eau »,

Et depuis son balcon, en admirer les flots,

D’ici quelques années, il sera englouti.

 

L’Homme a tant perturbé, notre belle planète,

En prétendant l’aimer, l’instinct de possession,

Est devenu chez lui, véritable obsession,

Les profits, le commerce, ont engendré sa perte.

 

Les montagnes s’effritent, glaciers fondent aussi,

Vengeance de la mer, empiétant sur les plages,

Le sable disparaît, et lance clair message,

« Tant de mal tu m’as fait, tu souffriras aussi ».

 

Pourquoi n’avoir pas vu, beauté des paysages,

En profitant de l’air, espaces infinis,

Déclarer son amour, et leur dire « merci »,

Comme deux amoureux, s’échangeant des messages ?

 

Soleil se couchera, au même endroit toujours,

Mais l’Homme ignore encor’, sa beauté magistrale,

En préférant le voir, depuis son piédestal,

Du haut de son balcon, il tombera un jour.

 

-&-&-&-

                                     

                              Cathy, le 24 Août 2013 ©

 

 

 

 

TABLEAU DE CHARME

 

Sous feuillage touffu, vous cachez vos atours,

Adossée à cet arbre, et faites la faveur,

De lui offrir aussi, une once de douceur,

Parcourant un roman, où se niche l’amour.

 

L’ombre vous recherchez, timide et solitaire,

Plongée dans vos pensées, vadrouilleuses, parfois,

Quand vous lisez des mots, qui provoquent l’émoi,

Votre exquise pudeur, vous oblige à vous taire.

 

Nature s’embellit, honore votre grâce,

Près d’un prince de cœur, vous auriez votre place,

Que faites-vous ici, ma gente demoiselle,

 

Vous êtes si jolie, qu’un peintre a capturé,

Vos gestes délicats, et vos blanches dentelles,

Romantique tableau, le charme révélé.

 

-&-&-&-

                                                     Cathy, le 11 Juillet 2013 ©

(Tableau de Claude Monet – offert par Corinne « Cronin »)

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

« L’art de vivre » – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog