hiver

[youtube]http://youtu.be/QdSnFbWnwTo[/youtube] 

 

  FÉVRIER DE CETTE ANNÉE LÀ

 

Honorer Février, sans user d’acrostiche,

Tout en utilisant des rimes dites « riches »,

Evitant, malgré tout, les allitérations,

Seul, poète-chanteur peut en trouver le ton.

 

Evoquer mois d’hiver, décrypter son langage,

Quand le calendrier tourne encor’ une page,

Aurait été banal, ou source de redites,

À plus douce rengaine, ici je vous invite.

 

De son anniversaire, en relatant l’Histoire,

Il parle et tous ses mots, j’ai toujours en mémoire,

Sans jamais me quitter, depuis l’adolescence,

LE FORESTIER, pour moi, ce fut la providence.

 

-&-&-&-

                                                                 Cathy, le 1er Février 2015 ©

 

 

 

 

 

 

DIURNES ESPOIRS 

 

Le ciel ouvre les yeux, plus vite le matin,

Paupières, le soir, tout doucement il baisse,

Si de l’Est à l’Ouest, astre fait son chemin,

Arrive le plaisir de la lueur qu’il laisse.

 

L’hiver est là encor’ et les gelées aussi,

Persistant en journée, elles gercent les mains,

Car si point le soleil, l’espoir naît avec lui,

Mais radoucissement reste en la saison, vain.

 

Approche février, s’obstine mon esprit,

Mais diurne printemps, parure imaginaire,

Est si lointain encor’ et toujours en sursis,

Depuis deux mois pourtant, s’en est allé brumaire.

 

-&-&-&-

                                                     Cathy, le 23 Janvier 2015 ©

(Illustration offerte par Cendrine “MaPlumeFéedansParis”)

 

 

 

 

 

 

 

L’INDIFFÉRENCE D’ÉOLE

(Sonnet)

 

Lorsque pleure l’hiver, il perturbe nos jours,

Ses peines et soucis les nuages déversent,

Éole ne perçoit tout ce qui bouleverse,

La saison mal-aimée, à ses yeux sans glamour.

 

Ainsi, sans apaiser son terrible mal-être,

Il s’acharne sur elle en soufflant puissamment,

Ne cherche même pas de mots réconfortants,

Décidément, le vent est un amant bien piètre.

 

Quand viendra le printemps, il sera capricieux,

Lorsque poindra l’été, jugera judicieux,

De laisser au soleil, phase d’accouplement,

 

Ainsi naîtront les fleurs après cette symbiose,

Dont il ignore sens, tant ses atermoiements,

Lui font même oublier la fragrance des roses.

 

-&-&-&-

                                                          Cathy, le 14 Janvier 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

LA FLAMME DE MON COEUR

 

L’hiver tisse déjà tout doucement sa trame,

Il impose son froid mais n’aura pas raison,

Car dans mon cœur, toujours, brille puissante flamme,

N’ayant d’âtre besoin, moins encor’ de tisons.

 

Doux instants, mon esprit, préserve et ce trésor,

A bien plus de valeur que tout l’or de ce monde,

Flamme qui brûle en moi vient protéger mon corps,

Combat tous les frimas et, ce, chaque seconde.

 

Aucun souffle de vent ne s’avère capable,

D’atténuer, éteindre, sa constante lueur,

Elle est tel un soleil, forte et inaltérable,

Eveille tous mes sens et attise mon cœur.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 2 Janvier 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

L’ARSENAL DE DÉCEMBRE

(Sonnet)

 

Voyez le ciel si bas, de bien mauvais augure,

Décembre est arrivé, amorçant la semaine,

Les bonnets et les gants annoncent la déveine,

Ainsi passent saisons, baissent températures.

 

L’automne prend congé, place au froid hivernal,

Il a surpris chacun, courtisant les gelées,

Le répit ne sera que de courte durée,

L’hiver a débarqué, avec son arsenal,

 

Nous plongeant dans le noir, car la « morte saison »,

Aux lumières du jour ôte toute raison,

Sachant leur imposer son emprise totale.

 

Certaines cheminées, flammes et leurs lueurs,

Réchauffent les esprits, rehaussent le moral,

Symboles de l’espoir, pour les âmes et cœurs.

 

-&-&-&-

                                         Cathy, le 1er Décembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

SEULEMENT D’APPARENCE

 

Pourquoi mentir ainsi, narguer mon espérance,

De sentir ta douceur, dès lors que tout s’éclaire,

Ma plume tout à coup, s’est voulue messagère,

De ton sourire feint, seulement d’apparence.

 

Ne plus braver le froid, en cet après-midi,

Marcher auprès de toi, j’y ai cru un instant,

Mais tu t’es éloigné, si subrepticement,

Vite je suis rentrée, l’automne s’est enfui.

 

Il me faut me résoudre à ces températures,

Le gel n’est pas très loin, même quand tu es là,

Tu t’amuses de nous et tu te joues de moi,

Deux saisons, tes rayons en sont la commissure.

 

-&-&-&-

                                                          Cathy, le 19 Novembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

  

L’AUTOMNE DE LA VIE

 

L’automne de la vie est une autre saison,

On le compte en printemps, loin de la fanaison,

L’automne de la vie, pourrait être l’été,

Comme fruits au soleil, trouvant maturité,

L’automne de la vie est hiver pour certains,

Il fait froid dans le dos, plus souvent le matin.

 

 

Quatre saisons en une, toutes si différentes,

L’automne de la vie, à ceci s’apparente,

Dévoilant les années, défilant une à une,

Dans l’esprit, ressassées, sur chemin d’infortune,

Mais quelquefois aussi, en moments de bonheur,

A garder en mémoire, pour calmer les douleurs.

 

 

L’automne de la vie, quand l’âme est poétique,

Autre connotation et autre symbolique,

Revêt tout simplement, car en toute saison,

Les fruits de son jardin et aussi sa moisson,

En rimes, transformés, sont un bien doux message,

Destiné à chacun, à l’âge le plus sage.

 

-&-&-&-

                                                                Cathy, Septembre 2010/2014 ©

(Extrait de mon recueil “Dédale de mes Pensées”)

 

 

 

 

 

ice1 (528x428)

 

 

TABLEAU CREPUSCULAIRE

 

C’est un plafond si gris, qui s’abat sur les terres,

A une heure pourtant, où le matin revient,

Dilemme des couleurs, un nuage s’y perd,

Cherchant le bleu du ciel, que ce plafond retient.

 

Bien étrange réveil, basses températures,

C’est en levant les yeux, guettant faible lueur,

Que j’ai cru tout à coup, comprendre ce qu’augure,

Phénomène troublant, survenant à cette heure.

 

Une pluie a perlé, plus légère qu’une autre,

En filets presque blancs, qui laissent leur empreinte,

Les oiseaux sont perdus, et sur l’herbe se vautre,

L’immaculée gelée, dont la pelouse est ceinte.

 

Tableau inattendu, tout doucement renvoie,

Lumière du matin, écartant la grisaille,

Si j’en crois ce manteau, suscitant mon émoi,

Trop d’avance, l’hiver, a pris sur son travail.

 

-&-&-&-

                                                                          Cathy, le 5 Décembre 2013 ©

 

femmefeuilleml

 

  

JOURS DE BRUINE

 

Lâchant depuis des jours, un incessant crachin,

Les soubresauts du ciel, commencent le matin,

S’entendent jusqu’au soir, et la bruine sournoise,

A appelé le vent, qui, lui aussi, me toise.

 

Le soleil s’est caché, il craint la contagion,

Douteux état grippal, l’incite aux précautions,

Feuilles laissent au sol, empreintes incrustées,

Traces sur le bitume, en tableau, dessinées.

 

Prémices de l’hiver, en novembre déjà,

Les passants sont transis, ils affrontent le froid,

Quand j’ai levé la tête, et vu les floraisons,

J’ai oublié la pluie, j’ai souri aux balcons.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 7 Novembre 2013 ©

 

RosecascadeMonique

 

 

 MEDITATION D’UNE ROSE

 

A l’aune des saisons, s’incline dame rose,

Venue se recueillir, avant que de s’éteindre,

Sur les feuilles d’automne, acceptant de l’étreindre,

Doux tapis déroulé, qui, sous elle, repose.

 

Ses pétales encor’, éclatent sans faiblir,

Et s’ouvrent à la source, offrant son clapotis,

A la reine des fleurs, mais nature n’oublie,

Qu’en floraison prochaine, elle viendra sourire.

 

Le cycle des saisons, éternelle rengaine,

Incite à la romance, aux multiples fredaines,

Entre les éléments, créant jolis tableaux,

 

La rose qui médite, a marqué de sa grâce,

Mon esprit et ma plume, en leur dictant ses mots,

Elle sait trop combien, poète ne s’en lasse.

 

 -&-&-&-

                                                      Cathy, le 16 Octobre 2013 ©

(Merci à Monique “Monicalisa” pour son illustration) monicalisa.over-blog.com

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog