espoir

 

ONIRIQUE VISION

(Sonnet)

 

Lorsque je t’ai croisé, matinée estivale,

J’avais seize ans à peine et toi quarante six,

Ta destination, là où ne se tarissent,

Nombreux verres emplis, cette fois fut fatale.

 

Que n’ai-je regretté notre ultime « au revoir »,

Les ailes de ton âme emportant tes douleurs,

Celles dont tu taisais les terribles couleurs,

Je les avais perçues, sans doute un peu trop tard.

 

Mais il y a trois jours, onirique vision,

Printemps souhaitait-il, qu’enfin nous nous croisions ?

Vers toi je suis venue, je t’ai revu vivant,

 

De ce « bonjour Papa » et de nos embrassades,

Je garde souvenir, d’un rêve assez troublant,

D’où rejaillit l’espoir, cœur battant la chamade.

 

-&-&-&-

                                                                   Cathy, le 23 Mars 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

MES PENSÉES POUR NOËL

 

Qu’ils soient posés ici, ou envoyés chez moi,

Ou adressés encore, en virtuelles cartes,

Vos souhaits, non jamais, de mon cœur ne s’écartent,

Et provoquent toujours en mon esprit l’émoi.

 

Me voici à mon tour déposant l’espérance,

Que la joie, le bonheur, honorent vos foyers,

Que brille la lueur, symbole de la paix,

Sans oublier l’amour pour vos réjouissances.

 

-&-&-&-

                                                                Cathy, le 24 Décembre 2014 ©

Grand merci à tous ceux qui m’ont envoyé leurs souhaits sous diverses formes. Si je n’ai pas encore répondu à chacun, sachez que j’y suis extrêmement sensible.

Soyez donc assurés de ma profonde amitié et passez de très joyeuses fêtes de Noël !

Pensées particulières pour ceux qui sont dans la souffrance ou connaissent la maladie, que tout s’arrange au plus vite.

A très bientôt,

Cathy.

 

 

 

 

 

 

A L’HEURE DU BILAN

 

Douze mois sont passés, en ma tête surgissent,

Déceptions, bonheurs, comme rétrospective,

C’est l’heure du bilan, dont je reste l’actrice,

Délestée des regrets et brûlant mes archives.

 

S’imposent en leçons, certains choix, mes erreurs,

Dont je tire profit, pourquoi donc me mentir ?

Si décembre est souvent tel un rétroviseur,

Ma préférence va plutôt vers l’avenir.

 

Projets initiateurs sont mes propres ressources,

Dégagé, mon esprit a sauté des barrières,

Il œuvre désormais, comme flux de la source,

En mouvements d’espoir, sa force sans frontière.

 

-&-&-&-

                                                         Cathy, le 14 Décembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

FABIOLA DE BELGIQUE « REINE DE CŒUR »

(1928-2014)

 

Les Belges sont en deuil, monarchistes ou pas,

Obsèques aujourd’hui, d’une reine de cœur,

Nous la savons partie rejoindre « l’âme sœur »,

Volonté que jamais, Belgique n’oubliera.

 

Car depuis bien longtemps, Baudouin elle attendait,

L’Histoire ils ont marquée, chacun veut leur bonheur,

Union de pensées, l’Espoir et la ferveur,

Nous étions « ses enfants » comme elle le disait.

 

Elle qui n’avait pu, malgré son grand désir,

Enfanter et choyer, éprouver le plaisir,

De donner cette vie, nous a offert son cœur,

 

Respectons son souhait, oublions la tristesse,

Musiques et les chants, sont entonnés en chœur,

Castagnettes et BREL, venant clore la messe.

 

-&-&-&-

                                                         Cathy, le 12 Décembre 2014 ©

La messe de funérailles de la reine FABIOLA (née MORA Y ARAGON), célébrée ce jour, fut un moment particulièrement émouvant.

Beaucoup d’espoir, de références au Roi BAUDOUIN et le respect de tout ce à quoi cette femme de nationalité Espagnole s’intéressait particulièrement (d’où la présence d’une chorale Espagnole avec castagnettes et un chant de BREL).

Un hommage que je ne pouvais passer sous silence tant il m’a touchée, bien que je sois Française, mais résidente Belge depuis 14 ans. 

(Illustration libre de droits)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ARSENAL DE DÉCEMBRE

(Sonnet)

 

Voyez le ciel si bas, de bien mauvais augure,

Décembre est arrivé, amorçant la semaine,

Les bonnets et les gants annoncent la déveine,

Ainsi passent saisons, baissent températures.

 

L’automne prend congé, place au froid hivernal,

Il a surpris chacun, courtisant les gelées,

Le répit ne sera que de courte durée,

L’hiver a débarqué, avec son arsenal,

 

Nous plongeant dans le noir, car la « morte saison »,

Aux lumières du jour ôte toute raison,

Sachant leur imposer son emprise totale.

 

Certaines cheminées, flammes et leurs lueurs,

Réchauffent les esprits, rehaussent le moral,

Symboles de l’espoir, pour les âmes et cœurs.

 

-&-&-&-

                                         Cathy, le 1er Décembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECRETS D’UNE AQUARELLE

(Sonnet)

 

Harmonie de couleurs, douceur des tons pastel,

Habillent cette toile et m’ont touché le cœur,

Cette barque esseulée, pourtant mise en valeur,

Grâce à l’eau, reflétant, détails d’une aquarelle.

 

Un mélange de gris, de rose et de ce bleu,

D’une âme tourmentée, serait-ce l’expression ?

Le pinceau de l’artiste, aux interrogations,

Renvoie l’admirateur, s’il ouvre bien les yeux.

 

Sur le noir, prennent place avec tant d’insistance,

Le rose et bleu divin, dont la prédominance,

M’inspire de l’espoir, tel est là le dosage,

 

Que le peintre a posé, pour libérer son âme,

Enigme non levée, placée sur le rivage,

Où coulent ses pensées, où s’exprime sa flamme.

 

-&-&-&-

                                                    Cathy, le 10 Novembre 2014 ©

Pour le thème de Novembre de la communauté “Les Passeurs de mots”

Trois illustrations étaient proposées, j’ai choisi cette aquarelle qu’EvaJoe nous a adressée.

 

 

 

 

 

 

TEL UN GESTE D’ESPOIR

 

En laissant son empreinte, il fait ses adieux,

S’il a tout oublié, indélébiles traces,

A jamais resteront, car nouveau mois n’efface,

Sur sites ravagés, un octobre odieux.

 

Les esprits aimeraient, pouvoir garder de lui,

Les jours ensoleillés, si doux et estivaux,

Mais il y eut aussi, la rage des ruisseaux,

Qu’Eole a déchaînés puis, vite, s’est enfui.

 

Sur le calendrier, nous déchirons les pages,

Mais restons malgré nous, de ce temps les otages,

Nostalgique, parfois, la main est hésitante,

 

Ou ne sait rien masquer, de son immense espoir,

D’un certain renouveau et d’heures bienveillantes,

Novembre ne pourra, à ce geste surseoir.

 

-&-&-&-

                                                                         Cathy, le 30 Octobre 2014 ©

 

 

 

 

 

DEPUIS UN TABLEAU NOIR

 

Les pleins et déliés, sur le grand tableau noir,

Sans hésitation, une main sûre d’elle,

Déployait face à moi, comme l’oiseau ses ailes,

Sur mes pages, alors, je m’exerçais le soir.

 

Pour embellir mes mots, parer mon écriture,

D’un voile affriolant, d’une robe plus belle,

Est née ma poésie, ainsi plume rebelle,

Docile s’est montrée, revêtant sa parure.

 

Bien loin des parchemins, j’ai placé mon grimoire,

Recueillant mes pensées, ce que la vie me dicte,

S’il m’arrive parfois, d’exprimer la vindicte,

Mon encre j’éclaircis, alors renaît l’espoir.

 

Déployés face à moi, par la main sûre d’elle,

Les pleins et déliés, sur le grand tableau noir,

Firent naître mes pages écrites chaque soir,

Avec hésitation, mais volant de leurs ailes.

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 17 Octobre 2014 ©

 

 

 

 

 

SEULEMENT CINQ MINUTES

(Sonnet pour tous les sinistrés du Sud de la France)

 

Leur vie a basculé, en moins de cinq minutes,

Ils n’ont guère eu le temps de bien réaliser,

Ils déroulent le film de toutes ces années,

Passées à travailler, avant le grand tumulte.

 

Une vie de labeur et voici la nature,

Enragée, déchaînée, jusqu’à ôter des vies,

Elle ne choisit pas ceux laissés en sursis,

Malgré tout « amputés » par terrible blessure.

 

Il leur reste l’espoir, mais tout à reconstruire,

La solidarité s’emploie à les conduire,

En les réconfortant, les prenant par la main,

 

On s’active, on nettoie et abris de fortune,

Par les cœurs sont ouverts, sur l’un des seuls chemins,

Où nature ne peut, se montrer importune.

 

-&-&-&-

                                                              Cathy, le 21 Septembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

LA VÉRITÉ SUR LES ARACHNIDES

 

Acrobates de l’ombre, oeuvrant dans le silence,

Elles sont bel et bien artistes, de surcroît,

Exposant sous nos yeux, toiles tissées de soie,

Marques d’un long travail, des heures de patience.

 

Les voici revenues, en ce mois de septembre,

Elles entrent chez nous, sans jamais prévenir,

Habitudes prenant et selon leur désir,

Nous imposent alors, de leur offrir des chambres.

 

Ce que l’on nous disait, mon esprit en retient,

Comme beaucoup d’ailleurs, connaissant ce « refrain »,

Araignées du matin, de chagrin sont présage.

 

Du midi il se peut, qu’elles soient de souci,

De l’espoir pour le soir, mais c’est bien fausse image,

Sur elles, vérité, je rétablis ici (*).

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 13 Septembre 2014 ©

(*) Voici ce que signifie exactement le moment durant lequel une araignée tisse sa toile :

Tristesse le matin, parce que si l’on voit travailler une araignée, cela sous-entend qu’aucune rosée ne la gêne ; et qui dit absence de rosée, dit pluie à venir. Préoccupation à midi, parce que si l’araignée tisse sa toile au milieu de la journée, cela implique que la pluie se prépare et qu’il faut donc se dépêcher ; et espoir le soir parce qu’une araignée qui se balade tranquillement au crépuscule est détendue et donc que le beau temps devrait persister.

(Illustration et source Wikipédia)

 

 

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog