âme

 

ONIRIQUE VISION

(Sonnet)

 

Lorsque je t’ai croisé, matinée estivale,

J’avais seize ans à peine et toi quarante six,

Ta destination, là où ne se tarissent,

Nombreux verres emplis, cette fois fut fatale.

 

Que n’ai-je regretté notre ultime « au revoir »,

Les ailes de ton âme emportant tes douleurs,

Celles dont tu taisais les terribles couleurs,

Je les avais perçues, sans doute un peu trop tard.

 

Mais il y a trois jours, onirique vision,

Printemps souhaitait-il, qu’enfin nous nous croisions ?

Vers toi je suis venue, je t’ai revu vivant,

 

De ce « bonjour Papa » et de nos embrassades,

Je garde souvenir, d’un rêve assez troublant,

D’où rejaillit l’espoir, cœur battant la chamade.

 

-&-&-&-

                                                                   Cathy, le 23 Mars 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

L’ÂME DES OBJETS

 

Si le temps peut laisser, traces sur la nature,

Des insolents caprices, des années, des saisons,

Eclairer paysages et, comme trahison,

Pluie et vent invoquer, ennemis des cultures,

 

Prise il ne peut avoir sur précieux objets,

Si chers à nos esprits, riches de souvenirs,

S’y pose le regard, ainsi le coeur soupire,

Nos pensées s’évadant recherchent leur secret.

 

Prétendre détenir la clé de ce mystère,

Serait présomptueux, mais je suis convaincue,

De l’âme dont ces “choses”, comme nous sont pourvues,

Se préservant du temps, pour toujours mieux nous plaire.

 

En posant d’autres yeux sur tout ce qui m’entoure,

Laissant mon cœur parler, sans plus de retenue,

Quitte même à déplaire avec mots saugrenus,

Messages j’ai perçus et l’écris sans détour.

 

-&-&-&-

                                             Cathy, le 25 Janvier 2015 ©

(Illustration : photo prise par Cendrine “MaPlumeFéedansParis”)

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PORTES DE « LA PINÈDE »

 

Sans pourtant posséder le site et la demeure,

Elle en avait fait siens pour le plus grand bonheur,

Des inconditionnels, percevant en ces murs,

L’âme et l’aura des lieux, la source qui murmure.

 

Bouddha s’y imposait, auprès de lui des heures,

J’ai passées à écrire et à ouvrir mon cœur,

Je m’étais attaché, comme elle à cet endroit,

Où naquit l’amitié, si forte entre elle et moi.

 

Pourquoi ne pas laisser vivre cette « Pinède » ?

Un bail non reconduit, contre cela je plaide,

AGDE va refermer la porte d’une Histoire,

Mais je la garderai ouverte en ma mémoire.

-&-&-&-

                                                         Cathy, le 21 Janvier 2015 ©

Ceux qui me lisent depuis longtemps, connaissent bien ce lieu qui m’avait séduite dès les premières vacances que j’y avais passées.

Entre celle qui faisait vivre ces chambres d’hôtes (en photo ci-dessous) et moi, une amitié particulièrement forte s’est tissée et nous sommes toujours en contact. Elle m’a appris, hier, que la propriétaire ne reconduit pas le bail de location, désireuse de vendre son bien.

J’en suis profondément attristée. Cette demeure dite “de charme” cachait une histoire si riche depuis son origine remontant aux siècles passés.

Pour ceux que cela intéresse, je les renvoie à mon poème “DEMEURE DE CHARME LA PINÈDE” : 

http://baladenvers.apln-blog.fr/2013/09/13/demeure-de-charme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[youtube]http://youtu.be/lIROtHev-sw[/youtube] 

 

 LIBERTÉ DE PENSER

(Pour la communauté “Les Passeurs de mots” sur le thème : “LIBERTÉ”)

 

Si éloigné de ceux dont mon esprit s’approche,

Sa carrière n’est pas dépourvue d’anicroches,

Sa personnalité, pas non plus sans reproches,

Pourquoi à ce chanteur soudain mon cœur accroche ?

 

Furetant dans un lieu, encombré de vieux livres,

Hasard d’un mouvement, un faciès me délivre,

Sur une couverture, un regard qui m’enivre,

Et sursaut d’intérêt, son titre aussi me livre.

 

«Libre et vivant», j’adhère à ces convictions,

J’éprouve tout à coup, intense pulsion,

J’achète et je comprends mieux mon attention,

Que retient ce chanteur, simple, sans prétention.

 

Pour le moins atypique, assez provocateur,

Un caractère entier, des mots il n’a pas peur,

Et si vous le trouvez, certes, bien trop flambeur,

Pureté de son âme cache un être au grand cœur.

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, Mars 2013/19 Janvier 2015 ©

J’avais écrit ce poème après avoir lu le livre dont la première de couverture figure ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECRETS D’UNE AQUARELLE

(Sonnet)

 

Harmonie de couleurs, douceur des tons pastel,

Habillent cette toile et m’ont touché le cœur,

Cette barque esseulée, pourtant mise en valeur,

Grâce à l’eau, reflétant, détails d’une aquarelle.

 

Un mélange de gris, de rose et de ce bleu,

D’une âme tourmentée, serait-ce l’expression ?

Le pinceau de l’artiste, aux interrogations,

Renvoie l’admirateur, s’il ouvre bien les yeux.

 

Sur le noir, prennent place avec tant d’insistance,

Le rose et bleu divin, dont la prédominance,

M’inspire de l’espoir, tel est là le dosage,

 

Que le peintre a posé, pour libérer son âme,

Enigme non levée, placée sur le rivage,

Où coulent ses pensées, où s’exprime sa flamme.

 

-&-&-&-

                                                    Cathy, le 10 Novembre 2014 ©

Pour le thème de Novembre de la communauté “Les Passeurs de mots”

Trois illustrations étaient proposées, j’ai choisi cette aquarelle qu’EvaJoe nous a adressée.

 

 

 

 

 

 

LES EFFETS DE LA LUNE

 

En regardant le ciel, à la tombée du jour,

Plumes sont à l’affût de cette grande quête,

Celle de mettre en vers, leurs idées et le cours,

De l’inspiration que tiennent les poètes.

 

Lune s’impose alors, s’affirmant comme muse,

Détournant leur regard, exposant sa lueur,

Elle détient vraiment, tous secrets et la ruse,

Quel que soit son aspect, lignes se font douceur.

 

Serais-je donc la seule à ne pas l’aimer «pleine»,

Effets qu’elle produit, sur mon âme et mon corps,

Sont très loin de me plaire et je ne suis sereine,

Que face à son visage, en demi-teinte encore.

 

Elle a quand même osé, venir narguer mes rimes,

Malgré ces jours derniers, où elle m’a fait mal,

Lune, décidément, a besoin que la prime,

Même plume écorchée, sans pourtant qu’elle cale.

 

-&-&-&-

                                                                Cathy, le 24 Octobre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ÂME D’UN PRESSOIR

 

En admirant les fleurs, vous passez près de moi,

Mais il est peu fréquent, qu’émane de vos voix,

Une interrogation, suis-je donc invisible ?

Retraité maintenant, je me sens peu crédible.

 

Vous n’imaginez pas combien, sur moi, les mains,

S’activaient en leur temps, pour produire ce vin,

Velouté, onctueux, racé ou plus moelleux,

Qui ne lasse jamais vos palais amoureux.

 

Les hommes de la terre, après avoir cueilli,

Les grappes de raisin, avec leur cœur aussi,

Venaient me les offrir, me parlant tendrement,

Je les remerciais, m’affairant ardemment.  

 

Ils évoquaient si bien, les multiples cépages,

Avec des mots choisis, dont j’ai gardé « l’image »,

Avec eux j’ai œuvré, tant d’heures chaque jour,

Ils m’ont exposé là et m’honorent toujours.

 

-&-&-&-

                                                            Cathy, le 10 Septembre 2014 ©

Pour la communauté “Les Passeurs de mots” sur le thème des vendanges.

(Illustration : photo proposée par “EvaJoe”)

 

 

 

 

 

 

 

L’ENCRE DE MES VEINES

 

Combien d’années passées, sous l’emprise totale,

D’une plume puisant, son encre dans mes veines,

Elle-même guidée, par la voix qui l’entraîne,

Peaufinant mes idées, pour rimes en rafale.

 

Toujours je resterai, l’otage volontaire,

Consentante, soumise, en manque quelquefois,

Humblement je l’avoue, l’écrit a fait de moi,

Poète dépendant, en proie à ses travers.

 

Car je n’ai pas cherché, l’aide d’un professeur,

Qui viendrait usurper, les secrets de mon cœur,

Changerait mes sonnets et mes alexandrins,

 

Mon âme volerait, voulant faire de moi,

Celle qui troquerait, ses idées d’un matin,

Contre une poésie, sans rimes de guingois.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 28 Juin 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

DOUCE METAMORPHOSE

 

Des fleurs se languissaient, d’une douce présence,

En songeant à un lieu, autre qu’un long couloir,

Main les y a placées, sans avoir la décence,

De les laisser au moins, s’unir au grand miroir.

 

Vide d’un intérieur, et pas âme qui vive,

Tristes d’être oubliées, elles crient leur détresse,

Un vase pour prison, leurs fragrances captives,

Elles perdent l’espoir, qu’un regard les caresse.

 

Mais pénètre soudain, miraculeux soleil,

Un halo à lui seul, peut changer une vie,

Transporter un esprit, permettre son éveil,

Comme prince venu, en amoureux transi.

 

-&-&-&-

                             Cathy, le 8 Janvier 2014 ©

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog