Les saisons

 

FRISSONS DE JUIN

 

Le joli mois de mai s’est éteint de lui-même,

Après avoir fleuri les jardins, les « je t’aime »,

Laissant place à juin mais, lui, n’a pas compris,

Comment chauffer les cœurs, écarter les jours gris.

 

Imposant la fraîcheur d’un petit vent mutin,

Prémices de l’été, écartées ce matin,

Présence du soleil n’atteint pas l’envergure,

Dont chacun a besoin, ce n’est de bon augure.

 

Les frissons de juin ont incité ma plume,

A saluer ce jour et à titre posthume,

Révérence de mai, espérant une place,

A un peu de chaleur après les Saints de glace.

 

-&-&-&-

                                                             Cathy, le 1er Juin 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 ADAGE DES ANCIENS

(Sonnet quinzain)

 

Incartades d’avril, Phoebus, en pâmoison,

Est tombé aujourd’hui, n’offre plus aux regards,

Que le ciel nuageux devenu le rempart,

Au printemps prometteur, si doux sous les rayons.

 

Si ce mois donne ainsi, à l’adage raison,

Sagesse des Anciens est telle ce buvard,

Imprégné de leurs mots, loin d’être goguenards,

« Attendons mois de mai et ne nous découvrons ».

 

La tendance parfois, des jeunes demoiselles,

A revêtir trop tôt leurs légères dentelles,

Est preuve en la saison d’une grande imprudence.

 

Sur pertinents propos ne faites pas l’impasse,

Ne les bafouez pas avec tant d’insolence,

Avril est polisson attendez qu’il trépasse,

 

Avant que de montrer signes d’impatience.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 25 Avril 2015 ©

Illustration : image offerte par Cendrine (ma plume fée dans Paris)

 

 

 

 

 

 

  MUSE COURTISANE

 

Noblesse du printemps apporte la couleur,

Les branches ravivant, les parant de verdure,

Rappelant aux jardins le moment des cultures,

Pour céder belle place aux plantes et aux fleurs.

 

Dans l’esprit du poète, il suscite l’émoi,

Le guide vers sa muse, où celle-ci attend,

Ce divin rendez-vous depuis des mois durant,

Pour inciter sa plume à délaisser le froid.

 

Elle connaît l’endroit qui l’inspire le mieux,

Fière de lui montrer qu’elle ne l’oublie pas,

Sa main elle lui tend, le poète viendra,

Douce sollicitude, échanges précieux.

 

-&-&-&-

                                                         Cathy, le 14 Avril 2015 ©

 

 

 

 

ESQUISSE D’UN PRINTEMPS

(Sonnet)

 

Qu’attends-tu mon enfant, pour tes premiers sourires ?

Ton si joli minois, curiosité attise,

Tu fais fondre, déjà, de plaisir la banquise,

Mais nuages encor’, poussent nombreux soupirs.

 

La tiédeur du soleil berce l’imaginaire,

Douce « mère nature » est emplie d’espérance,

Soucieuse d’un berceau, le nid de ton enfance,

Plus riche de couleurs, cette pierre angulaire,

 

Pour bourgeons à éclore en te faisant grandir,

Empreintes de tes pas pour pelouses verdir,

Là, tu marcherais seul, riant à pleins poumons,

 

Viendraient t’idolâtrer, jeunes filles en fleurs,

Dans ce nouveau décor redorant leurs jupons,

Printemps adolescent ferait battre les cœurs.

 

-&-&-&-

                                                           Cathy, le 24 Mars 2015 ©

(Illustration : tableau offert par Cendrine) maplumefeedansparis.eklablog.com

 

 

 

 

LES FACÉTIES DE FÉVRIER

 

A l’écoute du ciel, j’entendis son murmure,

Complainte à Février, lui imposant l’allure,

D’un marathon sournois entre les éléments,

Quand défilent saisons en offrant tous les temps.

 

A croire que chacun cherche à trouver sa place,

L’horizon s’assombrit et les flocons fugaces,

Tombent allègrement, appellent le soleil,

Face au bleu revenu, alors je m’émerveille.

 

Sa brève apparition a passé le relais,

A nouvelle grisaille et grosses giboulées,

Arrivent à leur tour les bourrasques de vent,

Pour course entre l’hiver et le prochain printemps.

 

-&-&-&-

                                                            Cathy, le 2 Février 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

DIURNES ESPOIRS 

 

Le ciel ouvre les yeux, plus vite le matin,

Paupières, le soir, tout doucement il baisse,

Si de l’Est à l’Ouest, astre fait son chemin,

Arrive le plaisir de la lueur qu’il laisse.

 

L’hiver est là encor’ et les gelées aussi,

Persistant en journée, elles gercent les mains,

Car si point le soleil, l’espoir naît avec lui,

Mais radoucissement reste en la saison, vain.

 

Approche février, s’obstine mon esprit,

Mais diurne printemps, parure imaginaire,

Est si lointain encor’ et toujours en sursis,

Depuis deux mois pourtant, s’en est allé brumaire.

 

-&-&-&-

                                                     Cathy, le 23 Janvier 2015 ©

(Illustration offerte par Cendrine « MaPlumeFéedansParis »)

 

 

 

 

 

 

 

L’INDIFFÉRENCE D’ÉOLE

(Sonnet)

 

Lorsque pleure l’hiver, il perturbe nos jours,

Ses peines et soucis les nuages déversent,

Éole ne perçoit tout ce qui bouleverse,

La saison mal-aimée, à ses yeux sans glamour.

 

Ainsi, sans apaiser son terrible mal-être,

Il s’acharne sur elle en soufflant puissamment,

Ne cherche même pas de mots réconfortants,

Décidément, le vent est un amant bien piètre.

 

Quand viendra le printemps, il sera capricieux,

Lorsque poindra l’été, jugera judicieux,

De laisser au soleil, phase d’accouplement,

 

Ainsi naîtront les fleurs après cette symbiose,

Dont il ignore sens, tant ses atermoiements,

Lui font même oublier la fragrance des roses.

 

-&-&-&-

                                                          Cathy, le 14 Janvier 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 

L’ARSENAL DE DÉCEMBRE

(Sonnet)

 

Voyez le ciel si bas, de bien mauvais augure,

Décembre est arrivé, amorçant la semaine,

Les bonnets et les gants annoncent la déveine,

Ainsi passent saisons, baissent températures.

 

L’automne prend congé, place au froid hivernal,

Il a surpris chacun, courtisant les gelées,

Le répit ne sera que de courte durée,

L’hiver a débarqué, avec son arsenal,

 

Nous plongeant dans le noir, car la « morte saison »,

Aux lumières du jour ôte toute raison,

Sachant leur imposer son emprise totale.

 

Certaines cheminées, flammes et leurs lueurs,

Réchauffent les esprits, rehaussent le moral,

Symboles de l’espoir, pour les âmes et cœurs.

 

-&-&-&-

                                         Cathy, le 1er Décembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

 

SEULEMENT D’APPARENCE

 

Pourquoi mentir ainsi, narguer mon espérance,

De sentir ta douceur, dès lors que tout s’éclaire,

Ma plume tout à coup, s’est voulue messagère,

De ton sourire feint, seulement d’apparence.

 

Ne plus braver le froid, en cet après-midi,

Marcher auprès de toi, j’y ai cru un instant,

Mais tu t’es éloigné, si subrepticement,

Vite je suis rentrée, l’automne s’est enfui.

 

Il me faut me résoudre à ces températures,

Le gel n’est pas très loin, même quand tu es là,

Tu t’amuses de nous et tu te joues de moi,

Deux saisons, tes rayons en sont la commissure.

 

-&-&-&-

                                                          Cathy, le 19 Novembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

 

PARADOXES D’UNE SAISON

 

Calendaires saisons, ciel irrespectueux,

A l’automne voilà, qu’un soleil radieux,

Ecarte les nuages, ne leur laissant pas place,

Imposant sa puissance, irradiant tout l’espace.

 

Comme pour démontrer, à ce calendrier,

Qu’il n’aura pas raison, le ciel l’a défié,

D’un uniforme bleu, pour provocation,

Ajoutant à cela, chaleur à profusion.

 

Dans un parc arboré, l’on voit le résultat,

Produit par le soleil, le ciel et son «combat»,

Beaucoup, sur les pelouses, veulent un teint hâlé,

Et d’autres sur les bancs, à l’ombre sont restés.

 

A l’heure de l’automne, les glaces sont meilleures,

Il suffit d’observer, avec quelle ferveur,

La foule s’est ruée, se montrant attentive,

Aux listes des parfums, souvent non exhaustives.

 

-&-&-&-

                                                                                                                                                                              Cathy, le 03 Octobre 2014 ©

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

« L’art de vivre » – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog