Défis

 

ET QUE CELA SE SACHE !

(Pour le défi de Domi :  cette semaine, « rimons et rions en H »)

 

De toi, ma dulcinée, vraiment je m’amourache,

Depuis que nous avons joué à cache-cache,

Quand, délicatement, dans ma trompe d’Eustache,

Tu as miaulé combien tu aimais mes moustaches.

 

Je sais depuis ce jour et clame avec panache,

L’amour qui nous unit, pour que chacun le sache,

 Vous qui nous regardez, de votre humour potache,

Nous n’avons rien à faire, ainsi je m’en détache.

 

Mais si vous insistez, méfiez vous je me fâche,

Aux nobles sentiments, chats aussi se rattachent,

Auriez-vous connu seulement l’amour vache,

Imagineriez vous que noir et blanc font tache ?

 

Notre complicité, faut-il que je rabâche,

Laissez-nous ronronner, vaquez à votre tâche !

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 10 Juin 2015 ©

 

 

 

 

 

 

 HAROUN TAZIEFF

(Pour le défi de Dominique, cette semaine rimons et rions avec le « F »)

 

J’aurais pu vous parler du “sieur” Haroun TAZIEFF,

Vous faire long discours s’il était né à KIEV,

S’il avait voyagé dans un aéronef,

Ou expérimenté plaisirs du spationef.

 

Et si ne m’aident pas les paléoreliefs,

Je peux en dire autant de tous les astronefs,

Vu de cette façon mon propos sera bref,

Dans ce défi ardu je me noie derechef !

 

Mais alors, qu’a donc fait Monsieur Haroun TAZIEFF ?

Son truc à lui c’était les dangereux reliefs,

Quand s’y nichaient volcans, là c’était tout « bénéf »,

Des cratères et lave il se savait le chef.

 

Je ne lui en veux pas, ne lui en tiens grief,

Car j’ai fait de mon mieux en tentant une greffe,

Transplantation ici de tous ces mots en « F »,

Opération finie, je repars dans mon fief.

 

-&-&-&-

                                                Cathy, le 27 Mai 2015 ©

 

 

 

 

 

 

AH ! MES AÏEUX !!

(Pour le défi de l’abécédaire de Domi. Cette semaine rimons et rions avec le « E ») 

 

Il m’arrive d’avoir l’esprit aventureux,

Me voici donc partie, sous un ciel nuageux,

Marcher dans la forêt où j’ai posé les yeux,

Sur ce qui ressemblait de bien près à des œufs.

 

J’ai cependant gardé un regard soupçonneux,

Evitant de toucher, jouer avec le feu,

Drôles de champignons, voire même douteux,

Quand on n’y connaît rien, on se méfie, parbleu !

 

Même en imaginant, un repas savoureux,

En me disant aussi « que c’est avantageux »,

De les cueillir soi-même, en ces endroits boueux,

Qui pouvait m’assurer qu’ils ne soient vénéneux ?

 

Ces espèces, pour moi, sont vraiment de l’hébreu,

Elles portent des noms souvent pernicieux,

Comment s’y retrouver, quel fatras mes aïeux !

J’ai pris une photo, c’est moins présomptueux.

 

En montrant mon cliché à un vieux rebouteux,

Rien qu’à le regarder, il tomba, comateux,

Quant à mon pharmacien, il devint boutonneux,

Je vous l’avais bien dit que c’était dangereux !

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 19 Mai 2015 ©

(Illustration extraite de Wikipédia : amanite phalloïde – Photo prise par Julien THURION en forêt de l’Hermitain dans les Deux-Sèvres)

 

 

 

 

 

BEAU DAIS

(Pour le défi de « l’abécédaire » de Dominique. Cette semaine, les rimes en « D »)

 

Chargés comme des baudets,

Ils soulevaient le dais(*),

Un peu intimidés,

Devant ces rues bondées.

 

Pas de slogan scandé,

Nul ne s’y hasardait,

Paris, ainsi, gardait,

Calme recommandé.

 

D’aucuns vilipendaient,

Ce roi qui excédait,

Et venait parader,

Pensées les obsédaient,

 

Ils l’auraient bien lourdé,

Mais l’en dissuadait,

« L’escorte » décidée,

Aux pas bien accordés,

 

Mais malgré tout guidée,

Par l’envie de vider,

Près d’un tout autre dais(*),

Assiettes et godets.

 

A chacun ses idées,

Et ses secrets gardés !

 

-&-&-&-

                                             Cathy, le 13 Mai 2015 ©

Illustration libre de droits représentant l’entrée solennelle sous un dais de François 1er, Charles Quint, et du Cardinal Alexandre Farnèse dans Paris en 1540

(*) Un dais était à l’origine un plateau où l’on disposait les mets, mais évolua et devint pièce d’architecture, ou tissu destiné à couvrir (dans un contexte solennel). 

 

 

 

 

 

 

Pour le défi « abécédaire » de Dominique

cette semaine rimons (et rions) avec la lettre « C »…

 

UNIVERSELLE PANACÉE ?

 

Sur la plage il glissait,

Lentement progressait,

Elle, se trémoussait,

Sur tissu damassé.

 

Elle a soudain pensé,

Qu’avant d’être chassée,

Elle irait caresser,

Ce gentil crustacé.

 

Il en avait assez,

D’être là, délaissé,

Sans cesse repoussé,

Les vagues le stressaient.

 

Pour lui, la panacée,

Serait de « se casser »,

N’être plus renversé,

Mais être caressé.

 

Elle s’est adressée,

A ce crabe lassé,

Sur son dos s’est placée,

Là, il s’est redressé.

 

Tous deux se sont pacsés,

Mais il s’est affaissé,

Que s’est-il donc passé,

Elle l’a agressé,

Sale mouche tsé tsé !

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 6 Mai 2015 ©

 

 

 

 

 

 

Pour le défi « abécédaire » de Dominique.

Après le « A », voici les rimes se terminant par le son « B »

 

A PONT-L’ABBÉ

 

Curé de Pont-l’Abbé,

Dans les rues titubait,

Vin de messe absorbé,

Pour pensées résorber,

Sans doute perturbé,

Par l’argent dérobé,

Un mendiant enjambait,

Les grilles recourbées,

Installées au rabais,

Cela l’exacerbait !

 

Sur chaire s’exhiber,

Mission lui incombait,

Tout cela le barbait,

Fidèles le snobaient,

Ils étaient bouche bée,

Le voyant imbibé,

Toujours le dos courbé,

Mais trop désinhibé.

 

Que leur faire gober,

Quand ils l’ont vu tomber ?

 

-&-&-&-

                                             Cathy, le 30 Avril 2015 ©

Petit clin d’œil à mes amis de Bretagne (même si cela est de pure fiction bien entendu !)

 

 

 

 

 

 

Nouveau défi lancé par Dominique : Ecrire une histoire sous forme de vers, dont toutes les rimes se terminent pas « A »

L’objectif est, bien sûr, de traiter cela de façon humoristique en passant en revue toutes les lettres de l’alphabet au fil des semaines.

On y va pour le « A »…  C’est du grand n’importe quoi, mais tant pis !! Le but est de s’amuser…

 

FLAGADA

 

Me sentant flagada,

Aller au cinéma,

Ou faire la fiesta,

En dansant la salsa,

Avec un judoka, (pourquoi pas ?)

Me paraissait extra.

 

Pourtant les aléas,

Des pages d’agenda,

Sont comme tombola,

Mes desiderata,

Firent donc « patatras »,

Car seul un opéra,

Se jouait ce soir là.

 

Placée près d’un quadra,

Nippé comme un ara,

Venu avec son chat,

Bien sûr un angora,

Qui dormait sur mon bras,

J’écoutais la diva,

Mais que faisais-je là ?

 

Cauchemar s’arrêta,

Car j’étais sous mes draps,

Jamais duplicata,

Ne faites de cela,

Respectez l’omerta,

Morphée cette nuit là,

Prouva qu’aux tombolas,

Toujours ma main perdra.

 

-&-&-&-

                                                 Cathy, le 23 Avril 2015 ©

 

 

 

 

 

IL S’APPELAIT ZACHÉE

(Pour le défi de l’abécédaire portant sur la lettre « Z »)

 

Lorsqu’il m’a demandé mon signe zodiacal,

J’ai senti sur ma peau, le souffle du zéphyr,

Un zeste de douceur, tout en craignant le pire,

Succombant à son charme en ce soir hivernal.

 

M’emmener en Zambie, lointaine Afrique Australe,

Et plaçant sous mes yeux, zirconium à m’offrir,

Moi qui n’attendais rien, même pas un saphir,

Au loin chantait Zazie, ayant ouvert le bal.

 

Pas l’once d’un zinnia, jolie fleur estivale,

Je songeais à ZUYDCOOTE(*), où j’aurais voulu fuir,

Si j’avais vu un zabre(*) et puis m’évanouir,

Mais en ce lieu « zéro » pour l’espèce animale.

 

Créer la zizanie, aurait semé la gêne,

J’ai ainsi préféré dire « non », rester zen !

 

-&-&-&-

                                                       Cathy, le 30 Mars 2015 ©

Toute cette histoire n’est que pure fiction, bien entendu, visant à mettre à l’honneur cette fichue lettre « Z » et boucler ainsi l’abécédaire.

(Mais je me suis bien amusée quand même !)

(*) ZUYDCOTTE est une commune du Nord de la France

(*) Le zabre est un insecte coléoptère

 

 

 

 

 

QUAND LE TEMPS BERCE LA MER

(Sonnet)

 

Le temps s’est arrêté, il a bercé la mer,

Paupières fermées, plus de vague à cette heure,

Mais l’once, seulement, d’une douce lueur,

Aux ombres laissant place et survol éphémère,

 

Des oiseaux intrigués par curieux fantômes,

Qui ne les guident pas sur traces d’un sillage,

Est-ce donc, pour la mer, de son rêve l’image,

Que ces bateaux perdus et l’absence des hommes ?

 

A l’aurore naissante, au moment du réveil,

Quand sonnera la fin d’une nuit de sommeil,

Vie reprendra ses droits, les vagues vont renaître,

 

Dans le diurne instant qui se révèlera,

Quand le souffle du vent ouvrira les fenêtres,

Décor apparaîtra en habit d’apparat.

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 28 Mars 2015 ©

Pour la communauté d’EvaJoe « Les Passeurs de mots » sur le thème d’Avril :

« Que vous inspire cette photo ? »

(Photo provenant de Martine RICHARD martinemrichard.fr/blog)

 

 

 

 

 

 

 

QUIPROQUOS

(Pour le défi de l’abécédaire portant sur la lettre « Q »)

 

Vous jouez, j’imagine, au scrabble comme moi,

Et sortez une lettre, bien gênante parfois,

Elle incite aux QUESTIONS, telle que celle-ci :

« Mais où placer mon Q, pas de U pour un QUI ? ».

 

Car sans U, voyez-vous, j’en ai l’esprit QUIBOU (*),

Passe pour une QUICHE en regardant partout,

Je prie pour un QUITUS sur n’importe QUEL mot,

QUITTE à le déformer, comme QUASIMODO !

 

Si c’est heureusement, tout comme ici un jeu,

De QUERELLES alors, aucunement je veux,

Pire lettre pourtant, gâche toute QUIÉTUDE,

Je boucle mon QUATRAIN, sur ce mauvais prélude.

 

Je rêve de pouvoir, m’envoler au QATAR,

Pour augmenter mon score, éviter le retard,

Manger mon QUINOA, faute d’avoir placé,

Mon Q devant un U, je reste sur le QUAI !

 

C’est le lot QUOTIDIEN de ce Q dépendant,

Seul il ne peut rien faire, QUI, QUOI, donc et comment ?

On rit de lui sans cesse et de ses QUIPROQUOS,

Tant à son énoncé il est mal à propos.

 

-&-&-&-

                                                      Cathy, le 26 Janvier 2015 ©

(Je réclame l’indulgence du jury car c’est tout ce que j’ai trouvé pour ce « Q », décidément dérangeant ! Mais j’aurai essayé… )

(*) QUIBOU est une ville située dans le département de la Manche

 

 

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

« L’art de vivre » – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog