Cathy

  

 

SUBTILITÉS DE LA ROSE

 

Telle femme ignorant son charme naturel,

Jamais rose ne laisse un cœur indifférent,

Pétales gracieux, aux tons affriolants,

Rose laisse toujours une trace éternelle.

 

A chacun elle parle avec grande pudeur,

Telle femme ignorant son charme naturel,

Sa robe colorée laisse trace éternelle,

Chuchotant à chacun, mots emplis de douceur.

 

Regardez bien la rose, entendez son message,

Surtout ne l’offrez pas avant de la connaître,

Ecoutez son propos, votre cœur il pénètre,

Regardez bien la rose, entendez son message.

 

Ardente passion, rouges sont ses pétales,

Ne l’offrez surtout pas avant Dame connaître,

Si le désir en vous, gente Dame fait naître,

Passez votre message en orangés pétales.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 12 Juin 2015 ©

Passez un excellent week-end, sans oublier les papas de Belgique dont c’est la fête dimanche.

Amitiés à toutes et à tous.

 

 

 

 

ET QUE CELA SE SACHE !

(Pour le défi de Domi :  cette semaine, “rimons et rions en H”)

 

De toi, ma dulcinée, vraiment je m’amourache,

Depuis que nous avons joué à cache-cache,

Quand, délicatement, dans ma trompe d’Eustache,

Tu as miaulé combien tu aimais mes moustaches.

 

Je sais depuis ce jour et clame avec panache,

L’amour qui nous unit, pour que chacun le sache,

 Vous qui nous regardez, de votre humour potache,

Nous n’avons rien à faire, ainsi je m’en détache.

 

Mais si vous insistez, méfiez vous je me fâche,

Aux nobles sentiments, chats aussi se rattachent,

Auriez-vous connu seulement l’amour vache,

Imagineriez vous que noir et blanc font tache ?

 

Notre complicité, faut-il que je rabâche,

Laissez-nous ronronner, vaquez à votre tâche !

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 10 Juin 2015 ©

 

 

 

 

 

[youtube]http://youtu.be/tkI5wGVjfX8[/youtube]

 

HOMMAGE À JEAN FERRAT

(Sonnet)

 

 En cette belle Ardèche, fabuleuse campagne,

Où tu étais parti, croyant poser ta plume,

L’écrit t’a rattrapé, même les jours de brume,

L’inspiration te vint, merveilleuse compagne.

 

En ravivant ta flamme, laissant là cette hargne,

Souvent trop exprimée, marteau contre l’enclume,

Des soucis et critiques ta tête ne s’embrume,

Tu laisseras alors, chanson sur la montagne.

 

Quand tu nous as quittés, tu as créé l’émoi,

L’absence d’un poète sème toujours l’effroi,

La maladie t’emporte, elle ne nous épargne.

 

Comment gérer ce deuil, notre espoir c’est ta plume,

Qui nous lègue tes textes écrits en ta campagne,

Nous voici orphelins, tes chansons l’on écume.

 

-&-&-&-

                                              Cathy, le 8 Juin 2015 ©

Cinq ans déjà que ce chanteur-poète nous a quittés, sans qu’il soit oublié si j’en juge les hommages télévisés qui lui sont rendus.

Je vous livre ici le mien, écrit pour cet homme que j’appréciais beaucoup.

 

 

 

 

 

 

 

MYSTÈRE DU SOIR

 

Elle sait me charmer quand je la vois le soir,

Mais exerce sur moi un curieux pouvoir,

Attirant mon regard, elle est cette Déesse,

Entourée d’une « cour », se sentant en faiblesse.

 

Petits astres, pourtant, ont autant de magie,

L’Etoile du Berger qui guide dans la nuit,

Se montre bien timide près de sa douce mère,

N’ose pas afficher posture plus altière.

 

Respectant Dame Lune, lumineuses étoiles,

Paraissent dans le ciel, la recouvrir d’un voile,

Protection pourtant semblerait plus logique,

Quand la lune bien pleine offre pouvoir magique.

 

Le ciel a-t-il aussi sa propre hiérarchie,

Des astres, quelquefois, j’imagine ceci,

Mais reste sans réponse et de loin je préfère,

Des lumières du soir, le merveilleux mystère.

 

-&-&-&-

                                           Cathy © (poème écrit en 2012)

Je replace ce poème pour vous dire que j’ai été légèrement souffrante ces deux derniers jours (du fait de la pleine lune qui me cause toujours problème).

Je m’accorde une petite pause jusqu’à lundi et reviendrai sur la blogosphère pour vous lire.

Grand merci pour tous vos commentaires auxquels je n’ai pas encore répondu.

Toutes mes amitiés et bon week-end à toutes et à tous.

 

 

 

 

 

FRISSONS DE JUIN

 

Le joli mois de mai s’est éteint de lui-même,

Après avoir fleuri les jardins, les « je t’aime »,

Laissant place à juin mais, lui, n’a pas compris,

Comment chauffer les cœurs, écarter les jours gris.

 

Imposant la fraîcheur d’un petit vent mutin,

Prémices de l’été, écartées ce matin,

Présence du soleil n’atteint pas l’envergure,

Dont chacun a besoin, ce n’est de bon augure.

 

Les frissons de juin ont incité ma plume,

A saluer ce jour et à titre posthume,

Révérence de mai, espérant une place,

A un peu de chaleur après les Saints de glace.

 

-&-&-&-

                                                             Cathy, le 1er Juin 2015 ©

 

 

 

 

 

COCKTAIL MIRACLE

(À L’OCCASION DE LA FÊTE DES MÈRES EN FRANCE)

 

Lorsque c’est votre fête, Messieurs, vous êtes rois,

Dimanche elles seront les reines d’un moment,

J’ai trouvé un moyen d’honorer dignement,

Avec un brin d’humour, les mamans cette fois.

 

Un baiser, vos enfants, poseront sur leurs joues,

Le plus beau des cadeaux je vous remets ici,

Il est original car très peu de maris,

Connaissent la méthode, je l’amène pour vous.

 

Un produit naturel qui ne coûte pas cher,

Et puis, le temps d’un jour, ce n’est pas difficile,

Cette posologie ne tient là qu’à un fil,

Il suffit simplement, chers Messieurs, pour lui plaire :

 

De la laisser parler, faire ce qu’elle veut,

C’est sa fête dimanche, réalisez ses vœux.

 

-&-&-&-

                                          Cathy, le 30 Mai 2015 ©

 

 

 

 

 

 

FACE-À-FACE

(Sonnet)

 

 J’ai largué mes pensées au fond d’une rivière,

N’ayant pour seuls témoins que de frêles roseaux,

Apaisé, mon esprit, entendit à nouveau,

Les bruissements de l’eau, telle voix familière.

 

Enfin, je retrouvais confiance perdue,

Percevant chaque son et le chant des oiseaux,

Comme le violon offre ses trémolos,

Bercements enivrants, quiétude absolue.

 

De l’imparfait présent, effacer toute trace,

Oublier le passé, oser le face-à-face,

Avec un avenir meilleur et plein d’espoirs,

 

Il suffit de larguer au fond d’une rivière,

Ces nombreuses idées qui naissent dans le soir,

Accepter autre voie beaucoup moins familière.

 

-&-&-&-

                                                    Cathy, le 28 Mai 2015 ©

 

 

 

 

 

 HAROUN TAZIEFF

(Pour le défi de Dominique, cette semaine rimons et rions avec le “F”)

 

J’aurais pu vous parler du “sieur” Haroun TAZIEFF,

Vous faire long discours s’il était né à KIEV,

S’il avait voyagé dans un aéronef,

Ou expérimenté plaisirs du spationef.

 

Et si ne m’aident pas les paléoreliefs,

Je peux en dire autant de tous les astronefs,

Vu de cette façon mon propos sera bref,

Dans ce défi ardu je me noie derechef !

 

Mais alors, qu’a donc fait Monsieur Haroun TAZIEFF ?

Son truc à lui c’était les dangereux reliefs,

Quand s’y nichaient volcans, là c’était tout « bénéf »,

Des cratères et lave il se savait le chef.

 

Je ne lui en veux pas, ne lui en tiens grief,

Car j’ai fait de mon mieux en tentant une greffe,

Transplantation ici de tous ces mots en « F »,

Opération finie, je repars dans mon fief.

 

-&-&-&-

                                                Cathy, le 27 Mai 2015 ©

 

 

 

 

 

 

L’ESCALE POÉTIQUE A « LA FLEUR DE SEL »

 

Elle a nécessité tant de préparation,

Des échanges de mails et quelques réunions,

Beaucoup de soin aussi, pour le choix des poèmes,

Hommage à la nature, à l’humour, aux « je t’aime ».

 

Et cet immense stress, voyant approcher l’heure,

Celle de déclamer, face à nos auditeurs,

Chacun de nos écrits, mais comment expliquer,

Qu’après les premiers mots, les craintes soient tombées ?

 

Un public attentif à notre humble cadeau,

« Escale poétique » proposée en trio,

Nous croisons les regards, durant notre lecture,

Les sourires marquèrent notre belle aventure.

 

En nous prenant au jeu, constatant le plaisir,

Des convives présents, eux-mêmes nous offrirent,

La chaleur et la joie, provoquant notre entrain,

A deux restaurateurs nous devons ce chemin.

 

-&-&-&-

                                                   Cathy, le 26 Mai 2015 ©

Voilà donc la suite de cette formidable aventure qui a eu lieu en ce soir du dimanche de Pentecôte.

(Photo extraite du site “Facebook” du restaurant)

De gauche à droite, Bernadette (poète), Slava et Antoine (les restaurateurs), Martine (poète) et moi-même.

Pour consulter d’autres photos de cette soirée et les mets proposés durant le repas, voici le lien de “LA FLEUR DE SEL”.

 

 

 

 

 

 

PONCTUATION REBELLE

 

La virgule a perdu sa place dans mes vers,

Je ne sais plus poser les points que de travers,

J’ouvre la parenthèse, elle appelle aussitôt,

Sa comparse arrivant, bloquant l’un de mes mots.

 

Les guillemets pourraient parer mes métaphores,

Ils s’absentent aussi, manquant à mon décor,

Point virgule n’a pas à ici se trouver,

Et ceux de suspension, rien à développer.

 

Il reste la césure, une amie du poète,

Dans les alexandrins, la voici à la fête,

L’hémistiche est confiant, sur ses six pieds assis,

Attendant son voisin, lui tenant compagnie.

 

Si la ponctuation est vilaine et rebelle,

Ma plume a conservé amis les plus fidèles,

Tant pis pour la virgule, les points et cetera,

D’eux je peux me passer, poésie restera.

 

-&-&-&-

Cathy © (extrait de mon recueil “Dédale de mes pensées)

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      

Légère note d’humour en cette veille de long week-end.

Je reviens mardi sur la blogosphère. 

Bonnes fêtes de Pentecôte à chacune et à chacun d’entre vous. 

 

 

 

 

 

Présentation

  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.

Profil

  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives

Mes albums

Votez pour mon blog