L’ÉPINE DE LA ROSE

 

La vie n’est pas un jeu, mais source de leçons,

Elle blesse souvent, laissant des ecchymoses,

Sur sensibles esprits, comme épines de rose,

De la reine des fleurs, deviennent aiguillons.

 

Signature elle appose, sans se soucier guère,

Des nobles sentiments qui agitent deux cœurs,

D’une ardente passion, se veut elle vainqueur,

En y semant le trouble et trop lourde atmosphère.

 

Mais il en faut du temps, pour admettre le sens,

Des messages passés, d’une étrange façon,

Comme deux musiciens, placés au diapason,

Des notes de la vie, nous avons pris conscience.

 

L’épine de la rose est dans les habitudes,

Celles du quotidien ont blessé notre amour,

Onze années pour enfin, comprendre que toujours,

Nos cœurs sont en osmose, hors de la servitude.

 

-&-&-&-

                                                               Cathy, le 23 Novembre 2014 ©

 

 

 

 

 

 

62 réponses à L’ÉPINE DE LA ROSE

  • epiceas dit :

    Bonjour Cathy,
    A la passion de la rose, je préfère l’amour doux de l’orchidée…
    Si l’un s’épuise malheureusement rapidement l’autre peut etre moins brillant se construit laborieusement dans la durée, mais c’est un choix ! 😉
    Tes textes sont souvent source de réflexion, divers et variées… 😉
    Bonne fin de week end,
    @+

    • Cathy dit :

      Bonjour Epiceas,
      Je ne crois pas que l’on puisse choisir l’amour qui relie deux êtres… Mais ce que j’ai compris, c’est qu’il ressort toujours vainqueur quoi qu’il en soit. Il faut seulement comprendre ce qui a provoqué les difficultés rencontrées…
      Mais j’aime beaucoup ton commentaire métaphorique et profond à la fois.
      Merci et bonne fin de journée,
      Cathy.

      • epiceas dit :

        Oui, choisir n’est pas vraiment le terme, mais disons qu’une façon s’impose selon les caractères ! 😉
        Je suis heureux pour toi si tu retrouves l’amour vainqueur, j’espère qu’il perdurera en amour doux plein d’orchidées cette fois… 😉
        @+

        • Cathy dit :

          Il est des réalités que l’on a peine à accepter – raison pour laquelle il faut du temps pour l’admettre. Mais, à l’évidence, les habitudes ne nous aident pas au quotidien.
          Merci, Epiceas, d’être revenu sur ce poème.
          A bientôt,
          Cathy.

  • errances dit :

    C’est un très beau poème, doux dimanche

  • Tahar dit :

    Bonjour, ma chère amie,
    Des “épines”, il y en a tellement dans la nature…Qui s’y frotte s’y pique…Comment faire pour les éviter?…On voudrait bien toucher la rose mais…voilà l’épine…On aimerait de même rester en compagnie dans ce jardin qu’est la vie mais…un vent survient inopinément qui transporte des…épines…Dans ce cas, il vaut mieux rester chez soi en compagnie d’un livre !…
    Amitié et bisous !
    Tahar

    • Cathy dit :

      Bonjour Cher Tahar,
      Ou tenter de comprendre comment l’on peut éviter les épines en vue d’un juste “équilibre”…
      Merci pour ta sage réflexion.
      Amitié et bisous,
      Cathy.

  • Arlette50 dit :

    Coucou Cathy
    Chacun à rencontrer ces épines dans sa vie, elles nous blessent,
    nous écorchent et nous laissent des souvenirs pénibles
    mais ça fait partie de la vie et chacun rencontre
    son lot tôt ou tard…
    bel écrit…
    bon dimanche
    bisous

  • Caroline PC dit :

    eh bien en voilà une bonne nouvelle, rien n’est perdu! je pense aussi que le quotidien et les habitudes sont des tue-l’amour! En prenant de la distance, on retrouve l’essentiel!
    bon dimanche, bises

    • Cathy dit :

      Lorsque deux conjoints travaillent, ou l’un des deux, le quotidien est souvent bien différent !
      Merci, Caroline, pour ton agréable et pertinent message.
      Bisous,
      Cathy.

  • flipperine dit :

    comme tu le dis les blessures laissées par les épines, par les paroles sont longues à se cicatrisées et quand elles le sont on y pense tjs un peu

  • Bonsoir Cathy.Ma conclusion au vu de la dernière phrase…..”Libre et enchainé”. Alors tout va bien.:-).Oui je sais, l’on peut aimer énormément les gâteaux et être malade en les mangeant. Raisonnement simple, mais peut être pas loin de la réalité. Pas facile tout ça. En y pensant, cela me rappel le très beau film …et sa belle musique .”Ghost”.

    • Cathy dit :

      Disons plutôt que “manger des gâteaux du matin au soir” ne convient pas toujours à tout le monde (sourire)… Mais cela n’empêche pas d’aimer toujours le même gâteau !
      Bonne semaine, François.
      Cathy.

      • Francois lagane dit :

        Bonsoir Cathy .Par autorisation spéciale je vous autorise et vous souhaite de manger un gros gâteaux de votre préférence, ce jour pour votre fête. Bien sûr avec modération avec un peu de champagne.(Très large sourire).Bonne fin de semaine.

  • clara65 dit :

    Je crois comprendre, chère Cathy, et je m’en réjouis, que les épines ont laissé place au velours des pétales !
    Les épines, il faut bien faire avec elles quand elles nous piquent, mais si on peut les éviter…
    Bisous et bonne soirée de ce dimanche (23° ici !)

    • Cathy dit :

      Sur ce point, je sais pouvoir compter sur ta compréhension, Chère Clara.
      Merci pour ton charmant et touchant message.
      Bisous amicaux et profite bien de la douceur en ta région !
      Cathy.

  • kprice dit :

    Ton poème, s’il laisse supposer des douleurs à l, fait place à un sourire attendri en poursuivant

  • kprice dit :

    Oupsss … mauvaise manip. … je recommence (ralala ces blondes !!! 🙂 )

    Je disais donc que ton poème, s’il laisse supposer des douleurs à la découverte du titre, fait place à un sourire attendri en en poursuivant la lecture.
    Les roses ne sont pas les reines des fleurs pour rien … si elles sont le symbole de l’amour, elles ont leurs épines pour nous rappeler que rien ne glisse jamais comme sur une mer d’huile.
    Je te souhaite un énoooorme bouquet de roses … de n’importe quelle couleur, pourvu que les épines se fassent discrètes, voire absentes 😉
    Gros bisous Cathy … (et si je lis bien entre tes lignes, je me réjouis pour toi … 😉 )

    • Cathy dit :

      Bonjour Viviane,
      Depuis le temps que tu “pestes” contre les blondes, pourquoi ne te fais-tu pas teindre les cheveux ? (rire) Tu m’amuseras toujours, même lorsque tes commentaires me touchent beaucoup et témoignent d’une grande ouverture d’esprit.
      Grand merci pour tes souhaits et tes mots agréables.
      Gros bisous.
      Cathy.

  • ROSALES dit :

    Chère Cathy,
    Quel merveilleux poème !! Ce que tu vis maintenant t’inspire et cela pour notre grand plaisir !!
    Bravo Cathy.
    Bises

    • Cathy dit :

      La vie est parfois bien compliquée et nous amène à faire des bilans, pour arriver à des conclusions que l’on met longtemps à comprendre, et à accepter surtout !
      Merci beaucoup, Chère Elisabeth.
      Bisous,
      Cathy.

  • La vie amoureuse ressemble effectivement à la rose, parfois elle nous pique avec ses épines et parfois elle nous caresse avec ses pétales. Et ensuite elle fane, ne dit-on pas “fleur fanée, cœur aimé” – vieillir ensemble est comme une rose qui se fane ….
    gros bisous et jolie semaine

    • Cathy dit :

      Je n’avais jamais entendu cette expression, Lili… Mais ton commentaire rejoint bien mon propos.
      Merci beaucoup pour tes mots touchants.
      Gros bisous et bonne semaine à toi aussi.
      Cathy.

  • autresrimes dit :

    bonjour Cathy
    joli poème

    quand dame rose veut se faire caline, il faut qu’elle ôte ses épines (—). bises et A+ du troubadour Emmanuel

  • BONJOUR PETITE CATHY
    des épines de la rose tu passes au velours que je veux croire est rouge sang comme la vie
    c’est vraiment une magnifique continuité que de passer du piquant a la douceur tellement de choses se passent autrement non ???
    bien petite CATHY me voila pour une semaine chez ma fille ils sont partis en vacances une semaine au MAROC a MARRAKECH j’espère qu’ils vont voir de magnifiques choses
    BONNE FIN D’APRES MIDI
    JE T’EMBRASSE PETITE CATHY
    DANY 81a1c51b.gif

    • Cathy dit :

      Bonjour Chère Dany,
      Tu as parfaitement compris le sens de cette métaphore et ton commentaire me touche beaucoup. Je t’en remercie.
      S’agissant de ta fille, j’ai vu que le Sud du Maroc est sous les eaux. J’y ai d’ailleurs reconnu des lieux que j’avais visités et cela m’a beaucoup bouleversée. Marrakech a été touchée aussi, mais j’espère que les vacances de ta fille ne seront pas totalement compromises.
      Bon week-end,
      Je t’embrasse bien fort,
      Cathy.

  • Cigalette dit :

    Bonsoir Cathy superbe poème qui s’y frotte s’y pique dit-on aussi, en amour il faut toujours être prudent car cela peut provoquer de graves blessures!
    “J’aime la rose pour son odeur toi pour ton bon cœur, j’aime la rose pour un jour mais toi pour toujours!”
    Bonne soirée bisous

  • PARADISALIA dit :

    Dans la rose, tant de messages à coeur ouvert…Une vie amoureuse est faite de bons et de mauvais côtés, mais le parfum sait les accorder pour en faire une belle mélodie du bonheur…Bises Cathy et belle soirée

    • Cathy dit :

      Le tout étant de trouver les bonnes notes pour une juste mélodie… Merci, Paradisalia, pour cette réflexion pleine de bon sens.
      Bisous et bon week-end,
      Cathy.

  • Cendrine dit :

    Rien ne peut contraindre l’amour, il unit les êtres dont les coeurs sont “en osmose”, comme tu l’écris si bien et il y a autant de façons d’aimer que d’amants. L’essentiel est de trouver son écho, sa force vive en l’autre, peu importe comment cela s’insère dans la réalité car on crée sa réalité à deux. C’est pour cela que je m’insurge contre les donneurs de leçons, ceux qui prétendent avoir des “trucs” et qui veulent ériger leur histoire au rang de modèle. L’Amour a une infinité de visages, il se vit à travers les pétales et les épines de la rose. Une de mes amies a retrouvé son amour après cinq ans de séparation, ils sont plus unis que jamais, ils ont réglé leurs conflits, avancé, vécu une initiation chacun de leur côté et ensemble et ils sont désormais forts ensemble.
    Un magnifique poème qui me touche beaucoup… Merci Cathy et avec quelques heures d’avance, laisse-moi te souhaiter une excellente fête, gros bisous!
    Cendrine
    3ei06h6u.gif

    • Cathy dit :

      Bonjour Chère Cendrine,
      Je sais que tu as parfaitement compris le sens de mes lignes et ton message empreint de tolérance me touche. Qui peut, en effet, se permettre de donner des leçons ? Chaque couple fonctionne selon sa volonté. Même si cette volonté s’impose parfois à lui !
      Grand merci pour tes mots et ce magnifique bouquet.
      Prends bien soin de toi.
      Bisous et amitié ainsi qu’à Christophe.
      Cathy.

  • koukou42 dit :

    J’ai connu dans ma vie des épines très blessantes, à plusieurs point de vue.
    Mais la (ma) maturité fait qu’elles blessent de moins en moins.

    Bise.

    Philippe.

    P.S : La maturité ne fait pas que l’on soi blet (ette).

    • Cathy dit :

      C’est, en effet, l’expérience qui permet de se protéger de certaines épines.
      Merci beaucoup, Philippe, pour ton petit “témoignage” et ta juste précision en fin de message (sourire).
      Bisous,
      Cathy.

  • florence dit :

    Florence – Testé pour vous
    Bonjour Cathy…me voilà revenue…comment vas tu ?
    Très joli poème…certains diront qu’un amour sans épine ni pique n’a pas de piquant…d’autres que c’est les douleurs dans l’amour qui renforcent cet amour…puis d’autres que l’amour n’existe pas…puis encore….mais finalement, l’essentiel reste ton ressenti, ce que toi tu vis, comment tu le vis et ce que tu en déduis…apparemment, vous voilà repartis pour de bons moments, de bons partages malgré les embûches…je pense que c’est vraiment l’essentiel pour vous…être ensemble, confortablement ensemble…pour le meilleur et plus de pire, rien que du meilleur…à très bientôt Cathy, passe une bonne journée…avec que du meilleur

    • Cathy dit :

      Bonjour Florence,
      L’amour est bien plus compliqué que certains l’imaginent… Une vie “lisse” et sans épines est rare… J’aurais pourtant préféré que cela soit le cas.
      Merci pour tes mots touchants.
      Je vais bien mais suis beaucoup moins présente sur les blogs faute de temps. Je n’en oublie pas pour autant mes lecteurs fidèles à mes écrits comme toi !
      Bon week-end et à bientôt.
      Cathy.

  • Evajoe dit :

    Une vie sans épines n’est pas une vie pleine et riche. Mais il y a épines qui blessent et donnent une douleur vive que l’on met du temps à s’en remettre.
    Puis il y a les épines celles de la rose qui blesse au moment mais ce n’est pas profond c’est superficiel et l’on est capable de tourner la page et de rebondir.

    La vie est une brassée de roses avec et sans épines et l’on aime tout le temps les voir ses roses même si parfois elles ne sont pas sur le même chemin.

    Ne dit-on pas que le chemin est semé d’embûches et pour d’autres d’épines. A nous de savoir les ôter et de rendre lisse la tige.
    Je vois que le temps des épines à fait place aux pétales veloutés de la rose.

    Bonne continuation et je te souhaite une vie emplie de douceur et oublie les épines..Même si parfois à nouveau elles seront là pour te rappeler à l’ordre et non être présentes continuellement.

    Je t’embrasse, et sur ce belle journée..Le soleil m’a fuit ce jour….

    EvaJoe

    596612759.jpg

    • Cathy dit :

      Bonjour EvaJoe,
      Je retiens de ton message, entre autres, à propos des épines de rose : “à nous de savoir les ôter et rendre lisse la tige”… C’est tout à fait le sens de mon écrit. Comprendre par soi-même pourquoi une rose nous a blessé(e), en tirer les conclusions, et prendre les dispositions les meilleures pour que tout se passe au mieux. Même si l’on aurait aimé qu’il en soit autrement.
      Grand merci pour ta lecture et ta juste réflexion.
      Bon week-end et bisous,
      Cathy.

  • nini25 dit :

    Très beau poème
    Merci Cathy
    Bises

  • Arlette50 dit :

    Coucou Cathy
    Je ne sais que trop pour les épines du coeur… mais l’amour nous aide à affronter toutes les épreuves…très bel écrit….
    Je te souhaite une très bonne fête.
    gros bisous

    • Cathy dit :

      Bonjour Arlette,
      Je réponds tardivement aux commentaires, mais j’ai été sensible à ta pensée pour la Sainte Catherine.
      Merci beaucoup.
      Bisous et bon week-end,
      Cathy.

  • mamylilou dit :

    Des mots simples, des règles observées, ainsi je me suis baladée , via le blog de Annie
    La persévérance porte ses fruits, je voudrais bien en cueillir une grappe , et m’en inspirer avec le profil d’un grain … Poétiquement …
    Merci pour la lecture de ces vers, agréable

    Mamylilou

    • Cathy dit :

      Sois la bienvenue sur mon blog. Annie et moi nous lisons depuis bien longtemps maintenant…
      Je suis très touchée par ton très beau commentaire et suis passée te découvrir à mon tour.
      Grand merci.
      A très bientôt, je l’espère.
      Cathy.

  • Daniel dit :

    C’est vrai la vie est parfois bien difficile. C’est une école d’apprentissage. Quant à la vie à deux !! c’est plus qu’une école d’apprentissage. Mais on y apprend beaucoup: la tolérance, le respect de l’autre, la tendresse. J’ai failli divorcer plusieurs fois et je suis toujours avec ma femme. Les épreuves traversées forgent des liens puissants.
    L’amour devient tendresse et l’indépendance de l’un et l’autre permet de lutter contre les habitudes. Et puis en vieillissant on devient “moins rugueux” avec un certain sens du recul…..

    • Cathy dit :

      Merci beaucoup, Daniel, pour votre témoignage qui rejoint parfaitement ma réflexion poétique.
      Comprendre là où “le bât blesse” nécessite du temps…
      Cathy.

  • marinette dit :

    Les fleurs parfois ont mauvaise mine et on pense qu’elles se fanent , puis avec changement ou ajout d’eau , les voilà qui se redressent …La vie , elle , comprend des hauts et des bas question physique, pourquoi n’en serait-il pas de même question sentiments ? Les jours passent et bien souvent ne se ressemblent pas …
    Bisous , bisous

  • monicalisa dit :

    Tant d’obstacles se dressent sur notre chemin, tant de contrariétés amenuisent notre enthousiasme originel, tant de contretemps dévorent notre belle énergie, tant de temps morts cassent notre rythme, tant de cœurs tièdes accréditent nos doutes et alimentent nos peurs ! Et cependant, malgré tout ce qui nous retient d’avancer, il y a en nous un élan capable de nous conduire jusqu’à notre rêve. Cet élan peut avoir un caractère irrésistible s’il est nourri par la confiance. Il peut même corriger les erreurs de trajectoire et transformer l’obstacle en opportunité : comme l’a dit Goethe, « on peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin »…

    Gros bisous et douce soirée Catherine. J’espère que tu vas bien, je n’ai plus le plaisir d’avoir de tes nouvelles ou vistes, j’espère que tout va pour le mieux. Bien amicalement. Monique i34bjy5u.gif

    • Cathy dit :

      Bonjour Monique,
      Tu es la seconde personne à citer Goethe en commentaire. Ses mots et les tiens d’ailleurs, rejoignent parfaitement la teneur de mon poème…
      Je suis très sensible à ton profond message et t’en remercie beaucoup.
      Saches que ma présence sur les blogs est beaucoup moins fréquente depuis quelques temps. La dernière fois que j’étais passée chez toi je n’y avais rien vu de nouveau. Mais je ne t’oublie pas sois en certaine !
      A très bientôt et grand merci encore.
      Très amicalement,
      Cathy.

  • Un doux poème que j’ai pris plaisir à lire.
    Merci Cathy
    Bisous

  • renaud dit :

    Cathy
    Quel beau poème plein de profondeur, de vérité et de bon sens.
    L’habitude en Amour peut être à la fois destructrice ou indispensable comme l’eau peut
    désaltérer ou noyer.
    Goethe affirmait joliment:
    “Des habitudes tant qu’il te plaira, mais non une habitude”
    Mon amitié (non routinière)
    Renaud

    • Cathy dit :

      Renaud, si ce poème a retenu votre attention votre commentaire est aussi limpide que l’eau à laquelle vous faites référence ici. Si l’habitude est souvent destructrice en amour, les rituels sont à mon sens indispensables. Mais trop souvent rattrapés par les habitudes malheureusement… C’est en ce sens que la citation de Goethe me parle beaucoup. Merci à vous de l’avoir cité ici pour étayer vos propos toujours très pertinents.
      Grand merci pour vos mots touchants et cette petite note sympathique en fin de message.
      Avec mon amitié,
      Cathy.

  • timilo dit :

    L’amour, c’est compliqué … il n’existe pas un amour mais des millions……..
    Joliment écrit
    Je fais une petite entorse, une toute petite, à ma résolution ” Mettre mon blog en pause, pour poser mes yeux” car ça bouillonne trop dans ma tête
    A bientôt…
    Douce journée Cathy
    Bisous
    timilo

    • Cathy dit :

      Le jour où j’ai publié ce poème, Timilo, je suis passée chez toi ensuite et j’ai constaté que nos écrits se rejoignaient en un certain sens…
      Grand merci d’être passé malgré tes soucis de santé. Je reviendrai très bientôt te lire.
      Doux week-end et bisous,
      Cathy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Présentation
  •  : Balade en vers… Voici l’endroit
  • Balade en vers… Voici l’endroit
  • Description : Journal intime, où je dépose mes joies comme mes peines. La vie ne m'a pas épargnée, mais ne m'ôte pas pour autant la curiosité qui guide mes écrits. Sont ici présentes, des pages d'histoire, de légendes, de voyages, Des poèmes sur la nature, et tant d'autres issus de mon inspiration journalière... Un endroit sans tabou, mais où se maintiennent le respect et la modération. Bonne lecture à toutes et à tous. Cathy.
Profil
  • Name : Cathy
  • L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. 
Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.
  • À Propos : L'écriture est ma passion. Je m'y consacre depuis l'âge de 14 ans. Voilà donc 39 ans qu'elle est ma meilleure alliée. Souvent elle m'a aidée, ce blog est ma façon de lui rendre hommage.

 

Respect du droit d’auteur

lily small


Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation, impression ou reproduction partielle ou intégrale des textes et commentaires sans accord de l'auteur sont interdits.

 

Les illustrations proviennent de sites d'images gratuites ou me sont offertes. Je remercie ici tous les créateurs grâce auxquels ce blog peut être illustré (remerciements que je dépose d'ailleurs sur leur site). Certaines parmi les plus récentes proviennent des créations de "Claudine" (Easy4blog) ou de mes lectrices.

 

Si une image venait à appartenir à quelqu'un souhaitant que "la source" figure sur mon blog, je le remercie de me le faire savoir en me citant l'illustration concernée.

 

Bien à vous.

Cathy.

Mon second recueil

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

Naissance de mon second recueil  

Pour vous procurer mon second recueil (120 pages - illustré - 13 euros),

sorti le 27 Mars 2013 et préfacé par Larbi BENNACER ("Eachman")

Bienvenue ici !

6he07ra[1]

   Découvrez ici mon univers, teinté de rimes et de vers...

 

N'hésitez pas à me laisser un message, une trace de votre passage m'est si agréable !

 

 

MES RECUEILS PARUS 

  "Le tourbillon des heures" - 27 Mars 2013  

BAT-COUV-1-hd-TOURBILLON

 

 

   "Dédale de mes pensées" - Mars 2011  
Couverture

 

 

“L’art de vivre” – Elisabeth Rosales

 

A celles et ceux qui souhaitent changer leur regard sur la vie, vaincre leurs "démons" et obtenir la clé pour accéder à la sérénité, je donne rendez-vous sur le site d'Elisabeth ROSALES http://ladv.biz/le-temps

 

Ses articles et le "retour" que vous en obtiendrez ne pourront que vous enrichir en tous domaines.

 

J'ai lu l'un de ses e-books intitulé "Croyances et alimentation". Si vous croyez maîtriser ce sujet vous sortirez surpris de votre lecture !

 

N'hésitez-pas à vous plonger au cœur de ses publications en la contactant directement, via son formulaire.

 

N'attendez pas plus longtemps et cliquez ici : http://ladv.biz/le-temps

 

Bien amicalement,

 

Cathy.

 

Visitez mon île

ATT000379

 

 

Une île désertée,

N'offre pas de plaisir,

Venez la visiter,

Venez la découvrir...

 sans-titre

Communauté

communaute les passeurs de mots

Plaisirs partagés

BALADE EN VERS... VOICI L'ENDROIT

 

1zfsihg[1]


"Je me cache derrière mes maux,
Mais certains d'entre-eux me dévoilent,
Sur mes plaisirs je lève un voile,
Pour cela rien de mieux que les mots..."

Cathy.

 


-§-§-§-

DANS CE BLOG, UNIQUEMENT MES ECRITS PERSONNELS, TENTES EN RIMES ET EN VERS...


J'Y PRENDS PLAISIR CHAQUE JOUR ET LE PARTAGE AVEC VOUS.
"PARTAGE DU PLAISIR L'INTENSIFIE ENCORE"


CATHY

Coule le temps

arshnrim[1]

 

Coule le temps,

Passent les peines,

Source j'entends,

Elle ne freine,

Rien de mes mots,

Ni de mes vers,

Rimes à flots,

Ici je verse.

 

Cathy.

 

Etre prévenu (E) nouvel article

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!

Archives
Mes albums

Votez pour mon blog